Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 18:34
Balade en pirogue sur le lac à la recherche des hippos...

Balade en pirogue sur le lac à la recherche des hippos...

Si vous aimez ne pas faire comme tout le monde et "sentir" l'Afrique hors des sentiers battus alors pourquoi ne pas faire un détour par le lac Babati ? Je viens de découvrir la région au mois d'octobre et j'ai trouvé ce coin très agréable. Cela vaut une visite d'une a deux nuits en tous cas car il y a plein d'activités à faire dans le coin dont la balade sur le lac.

Le lac Babati est situé à environ 3 h de route au sud du parc de Tarangire et à environ 180 km d'Arusha. On y arrive par une grande et belle route goudronnée qui relie d'ailleurs Arusha à Dodoma (beaucoup plus au Sud).

Près du lac des femmes s'occupent de la lessive pendant que les enfants jouent

Près du lac des femmes s'occupent de la lessive pendant que les enfants jouent

Nous sommes arrivés en fin de journée autour de 17h, retardés par de gros bouchons au centre d'Arusha due à la construction d'une 4 voies d'accès en ville qui paralysait tout). C'était juste à temps pour sauter dans une embarcation locale, sorte de pirogue longue en bois. Un petit banc au milieu pour s'assoir et nous voilà partis avec le jeune pêcheur transformé en "pagayeur"...

Finalement le timing était excellent car c'était la fin de journée, tout était calme, et nous sommes partis à la recherche des hippopotames sur la rive en face.

A cette heure-ci, on croise des pêcheurs locaux sur de frêles embarcations (même pas peur des hippos !) qui lancent leurs filets...

On est pas fiers non plus car tout mouvement dans le bateau le fait pencher dangereusement ! Je reste tranquille, il est même difficile parfois de faire des photos. Bizarre mais je n'ai pas envie de tenter la bain dans le lac au milieu des hippos... en parlant d'eux, on a pu approcher un groupe à environ 300 m.

Pêcheurs sur le lac Babati

Pêcheurs sur le lac Babati

Rapidement nous sommes arrivés au moment du coucher de soleil et c'était bien sympa !

Coucher de soleil, en bateau sur le lac Babati

Coucher de soleil, en bateau sur le lac Babati

C'est la tombée du jour, on rentre tranquillement sur la berge... C'est l'occasion d'assister à de belles scènes de vie. Je suis assez contente de ma photo...

 

Babati lake at night

Babati lake at night

Voilà si vous aimez l'aventure, je vous conseille cette petite balade en "canoe" local en fin de journée car c'est toute une ambiance et de belles couleurs de coucher de soleil.

Si vous souhaitez intégrer le lac Babati à votre programme de safari, demandez à Moses guide de safari ou mon réceptif qui m'ont fait connaître cette région ! (voir coordonnées sur le côté).

Contact : moses.tanzania@yahoo.com

Repost 0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:39

Ces félins sont ressemblants mais très différents, sachez les reconnaître !

Au fait savez-vous comment différencier le léopard du guépard ? C'est un jeu d'enfant pour les personnes averties mais cela peut prêter à confusion lorsqu'on a pas l'habitude;

 

Le guépard est plus mince, élancé et se reconnaît surtout à sa tête, petite par rapport au corps et avec deux traits noirs marqués au départ des yeux jusqu'au menton. Le léopard, outre le fait qu'il vit le plus souvent dans les arbres, est massif, moins musclé et ses taches sont différentes.

 

Voici en photo : allure efflanquée, maigre, petite tête et marques noires sur le visage : c'est un guépard ! Ici en vadrouille au parc national d' Amboseli. On peut voir des guépards durant le safari particulièrement à Amboseli, Tsavo, Masai Mara et en Tanzanie au Serengeti, à Tarangire...

 

guepard amboseli

 

Maintenant, regardez bien sa tête de face : deux traits noirs semblent couler de ses yeux. Là aucun doute, c'est bien un guépard.Comme tout est pensé dans la Nature, il semble que ces deux traits noirs améliorent son champ de vision en réduisant l'éclat du soleil près des yeux, ingénieux si c'est réel.

 

Le guépard, capable de pointes à 90 km/h est l'animal le plus rapide au monde ! Par contre il ne tient la vitesse que sur de courtes distances (300 m en moyenne) car il est vite épuisé.

 

Le blanc de la gorge et l'abdomen n'ont pas de tâches. Il n'est pas rare d'observer des guépards allongés en terrain ouvert; Quelquefois des petits groupes familiaux qui font une sieste...Ils font peu de cas des véhicules de safari ce qui permet de les prendre en photo lorsqu'ils sont à bonne distance.

 

chettah-allongee.JPG

 

 Observez aussi sa robe tachetée, elle est différente de celle du léopard. Contrairement aux chats, ses puissantes griffes ne sont pas rétractiles ce qui lui assure un meilleur appui lorsqu'il court. Le guépard chasse plutôt de jour, le matin ou en fin de journée pour éviter la compétition avec les autres félins; Sa technique est différente de celle des lionnes; Il repère d'abord sa proie depuis une hauteur, et choisit celle qui sera un peu à l'écart d'un groupe, fatiguée puis il fonce à son allure phénoménale. Il parcourt sept à huit mètres en une seule foulée et peut faire 4 foulées à la seconde  !

 

cheetah4.JPG

 

 

Il se sert de ses griffes pour faire un croc en jambres à sa proie qui s'étale par terre, assomée. Le guépard ensuite la plaque au sol et l'étrangle avant de la traîner à l'abri des regards pour se régaler...

 

Il faut noter que le guépard n'est pas taillé pour se battre et que la moindre blessure le réduit à mourir faute de pouvoir courrir attraper ses proies; Donc si un lion ou un autre félin veut lui voler sa nourriture, il n'a pas trop le choix et doit la lui laisser...

 

Bien, voici maintenant un bon gros léopard qui roupille sur une branche...Lorsque vous êtes en safari, n'oubliez pas d'observer attentivement les arbres. Quelquefois, le léopard est trahi par sa longue queue qui balance dans l'arbre et le fait repérer par les guides. Le léopard est plus massif que le guépard mais c'est un excellent grimpeur que l'on trouve souvent dans les arbres. Il est capable de hisser ses proies (parfois très lourdes) pour les manger ou même les stocker. Le léopard appartient à la famille des panthères; Son corps est bien proportioné, long et musclé et ses pattes sont larges. Le léopard est tout de même apte à sauter sans prendre d'élan jusquà six mètres...

 

  leopard-in-the-tree.JPG

 

 

 

Son pelage est marqué de taches noires sur fond jaune pâle. La gorge, la poitrine, le ventre, la face interne des pattes et de la queue sont blancs. Les oreilles arrondies ont le revers noir avec un point blanc à l'intérieur. Sur les flancs, le dos et la partie supérieure des pattes, les taches forment un petit dessin nommé rosette (alors que la robe du guépard possède des points).

 

  Leopard-2.JPG

 

 

Vraiment attendrissant ces léopards, on aimerait bien les prendre dans les bras...mais ils sont carnivores comme les guépards.

 

  gros-plan-leop.JPG

 

Regardez la grosseur impressionnante de sa patte...Nous avons eu beaucoup de chance de croiser la route de ce magnifique léopard (surtout en restant en jeep).

Il n'est pas facile de voir des léopards durant un safari mais le savoir-faire d'un guide compétent est indipensable car il va savoir où se trouve leur territoire et chercher dans les parages. Son oeil averti va débusquer les léopards parfois dans des endroits où ne pourriez les soupçonner ! Ils sont rarement à découvert à contrario des guépards.

 

Je me souviens notamment en 2008 d'une sortie au Serengeti le matin, dans une zone vraiment pas fréquentée. Notre guide (un super pro) a pilé d'un seul coup pour faire une marche arrière. Nous ne comprenions pas du tout ce qui se passait mais en fait, le toit était grand ouvert et nous venions de passer juste sous un léopard (qui aurait pu tomber au milieu de nous...). Le léopard a pris un peu peur et s'est réfugié sur les plus hautes branches de son arbre mais nous le voyions bien et on s'est régalés durant 20 minutes seuls à l'observer.

 

Les léopards constituent une grande attraction sur les visiteurs du Serengeti aussi il n'est pas rare de les repérer par l'attroupement de plusieurs véhicules jeep stationnés sur le bas-côté ! Sachez tout de même que la règle des parcs interdit le rassemblement de plus de cinq véhicules stationnés au même endroit donc les premiers arrivés doivent laisser la place aux nouveaux venus, pour le plaisir de tous...

 

Voilà ce petit exposé sur les guépards et léopard est terminé pour aujourd'hui, j'attends vos commentaires sur le blog !

 

Mon exposé vous a donné envie de partir pour un safari au Kenya ou en Tanzanie pour distinguer guépards et léopards ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

 

Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 18:47

Un poisson préhistorique dans les eaux tanzaniennes...

 

On pensait que la race des coelacanth était éteinte depuis 65 millions d’années. Ces poissons à l’allure préhistorique n’existait plus depuis l’ère des crétacés disait-on mais en 1938, un spécimen de coelancanth a été retrouvé dans les eaux d’Afrique du Sud ce qui avait surpris nombre de paélontologues qui ne connaissaient cette espèce uniquement à l’état de fossile. Ce spécimen fut alors baptisé Latimeria chalumnae. Celui-ci n’a subi quasiment aucune modification morphologique en 350 millions d’années, période pour laquelle on dispose de fossiles de ce poisson étonnant.

 

 Il a fallu quatorze ans pour qu’un second spécimen soit découvert. Il ne fut saisi qu’en 1952 aux Comores. Pour les Comoriens, ce n’était d’ailleurs pas une découverte car ce poisson des profondeurs, appelé Gombessa, était certes rare mais bien connu dans la région. Depuis, des coelacanthes ont été pêchés et identifiés dans toute cette région de l’océan Indien . La Tanzanie semble être un des autres sites importants pour les coelacanthes.


C’est en août 2004 que des pêcheurs locaux du village de Kigombe, situé à 40 km au sud de Tanga (Tanzanie), intrigués par la prise de trois poissons étranges et inconnus, ont reporté leur découverte aux autorités locales ; Celles-ci ont découvert qu’il s’agissait de spécimens de Latimeria chalumnae. Curieusement, dans les six mois qui ont suivi, les pêcheurs ont attrapé seize spécimens de ce gros poisson préhistorique. Ceux-ci s’échelonnaient entre 120 et 180 cm de longueur allant de 28 à 105 kilos. Ils ont été capturés dans des zones allant de 40 à 200 m.

 

pecheurs-et-coleancante.jpg

 

Plongée en compagnie de coelacanths ?


A la suite de ces captures dans la région de Tanga (Tanzanie), un dialogue intensif a démarré entre les communautés locales et l’Unité des parcs marins et Réserves (MPRU) ainsi que la Coelacanth task force. La première urgence était de déterminer pourquoi soudainement, ces nombreuses captures de coelacanths et de tout faire pour le protéger en évitant de futures prises.

 

Coelacanthe

 

Photo Laurent Ballesta pour Paris Match, plongée aux Comores avec un coelacanth à 100 m de profondeur.

 

Ceci dit , la région de Tanga s’enorgueillit d’être tout de même l'un des très rares endoits dans le monde à côté de Gondawana Bay en Afrique du Sud où l’on pourrait voir la chance d’observer un Latimeria chalumnae durant une plongée !

J’imagine la scène : rencontre du troisième type. Effrayant mais palpitant. En fait des plongeurs ont pu approcher un coelacanth aux Comores mais ce n'est pas à la portée de tout le monde car le poisson fossile évolue souvent à grande profondeur. Pour plonger à 100 m de profondeur, il faut déjà être excellent plongieur, très à l'aise et très bien équipé; c'est une vraie expédition où rien n'est laissé au hasard.

 

 En attendant la Tanzanie a crée le premier parc marin opérationnel centré sur la protection des coelacanths. Le poisson préhistorique deviendra peut-être, avec le temps, l’un des atouts touristiques de la côte swahillie qui est également un sanctuaire pour les tortues marines et abrite de magnifiques récifs coralliens très peu visités.

 

 

Mon récit vous a donné envie de partir à Kigombe pour un séjour à l'Océan indien?


Tant mieux, j'en suis ravie. Pour organiser votre séjour, contacter en toute confiance Moses, safari indépendant (moses.tanzania@yahoo.com) qui vous conduira à Kigombe après votre safari.


N'hésitez pas à communiquer avec les commentaires ou à me contacter pour plus de renseignements !


 

 

Repost 0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 13:36

Juin 2010

 

La Tanzanie accueille de nombreuses tortues dans l'Océan Indien. Que ce soit à Zanzibar, à Pemba ou bien sur la côte Est de la Tanzanie, on peut voir, avec un peu de chance, évoluer de belles tortues en plongée.


J'ai eu la chance récemment de me trouver près d'une plage où viennent pondre les tortues. Un ami m'a proposé de m'y rendre en fin d'après-midi car une petite équipe veille sur le site et libère des bébés tortues de leurs nids à partir de 17h.

 

Nous avons parcouru quelques kilomètres sur une piste défonsée traversant des champs de cocotiers pour déboucher sur une propriété donnant sur l'Océan. Une très belle plage de sable s'étale devant nous; on voit que c'est un endroit totalement isolé et magnifique ! J'ai peu de photos car je filmais l'événement...

 

Bref, nous sommes arrivés à l'heure où Ali creuse le nid pour libérer quelques bébés et j'avoue que c'était émouvant de voir ces petites bêtes émerger d'une montagne de sable, vivantes, éveillées cherchant la bonne direction pour gagner l'Océan en quelques minutes !

 

Nids des tortues

 

Cinq espèces de tortues marines viennent pondre sur les plages africaines (Chelonia mydas, Eretmochelys imbricata, caretta caretta, Dermochelys coriacea et Lepidochelys olivacea). Les tortues ont une vie longue vivant  sein de nombreux différents habitats.

 

Les femelles adultes viennent pondre sur des plages de sable "sélectionnées"; en effet, ce qui est remarquable, c'est qu'elles creusent leurs nids profondemment, toujours sur les mêmes plages et cela durant des dizaines d'années consécutives !!

 

Après avoir pondu et profondemment enfouis leur oeufs au sein de 2 à 3 nids différents, les femelles s'éloignent dans les eaux de l'Océan en laissant leur ponte. Le problème est que, très souvent, à ce stade, les villageois proches de ces sites de ponte, viennent déterrer les oeufs après quelque temps pour les consommer, voire les vendre en exploitant l'endroit.

 

Ici, à Choba, une petite équipe locale, sponsorisé par un allemand, veille au grain. Sa maison, situé sur la plage sert également de base à ces protecteurs de la Nature, bien décidés à protéger les bébés tortues pour leur donner un peu plus de chance...

 

course tortues vers mer

 

Dès qu'elles sortent du nid, les tortues marquent un bref temps d'arrêt puis se dirigent systématiquement du bon côté pour rejoindre la mer, ce qui n'est pas évident car elles ressortent du nid  dans toutes les directions mais savent exactement, par instinct où se diriger ! Ensuite, c'est la course effrenée pour gager le large. Je suis ainsi un petit groupe qui agite leurs pates sur le sable et je suis impressionnée par la vitesse de leur avancée.

 

plage tortues

 

Minuscule face à l'Océan, ce petit être va plonger bravement dans les vagues et nager sur l'eau quelques instants avant d'être engloutie par les flots ! Ouahh ! quel début d'existence difficile.

 

La population des tortues marines ne cesse de baisser et les espèces sont menacées d'extinction. Parmi les milliers d'oeufs laissés par une seule tortue sur la plage durant toute sa vie, seuls un, tout petit nombre survivra ! Ils sont la proie de nombreux prédateurs avant de rejoindre la mer puis ensuite lorsqu'ils flottent entre deux eaux...

 

départ des tortues

 

Ce soir là nous avons lâché une trentaine de bébés tortues, pour le meilleur ou pour le pire; en les regardant nager courageusement vers le large, nous nous interrogeons sur leur devenir. Combien d'entre elles survivront à cette épreuve et combien seront en mesure de venir à leur tour pondre sur cette belle plage déserte de Choba ? ...

 

Mon récit vous a donné envie de partir sur la côte swahilie ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit vers le bas, afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...

 


Repost 0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 22:38
Ce petit étourneau vit en Tanzanie, dans la région du Serengeti. C'est l'un des oiseaux que l'on voit le plus fréquemment en Afrique de l'Est. Le spéo superbe (spreo superbus) atteind environ 20 cm de longueur.



Son bleu metallique doublé de ses yeux jaunes lumineux le rendent particulièrement voyant et apprécié par sa beauté particulière.

Il s'aventure souvent dans les lieux fréquentés comme les aires de pique-nique dans les parcs. Ils grapille des mies de pain. En général, il recherche des vers, larves, insectes mais également des graines ou des petites baies;

Le spréo peut atteindre une trentaine d'années mais il a beaucoup d'ennemis naturels, surtout parmi les rapaces et petits carnassiers.


Repost 0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 21:43

Le crocodile du Nil se croise souvent sur les rivières d'Afrique et on peut souvent en observer sur les points d'eau du Serengeti en tananbie notamment. Comme son nom ne l'indique pas, on trouve le crocodile du Nil en Afrique dans de nombreux pays et non pas dans le Nil...




J'ai pris cette photo en passant sur un pont dominant une rivière au Serengeti, dans la région de Seronera. Les crocos font bon ménage avec les hippos et on voit rarement l'un sans l'autre !


Le  crocodile du Nil est le plus grand reptile d'Afrique avec ses 4 à 7 m de longueur (et 900 kg environ). Il ne s'aventure pas souvent hors de l'eau mais ses grosses pattes puissantes lui permettent de marcher à une allure vertigineuse (45 k/h), autant éviter de se trouver sur son passage !


On a vu celui-ci d'assez loin mais il est vraiment impressionnant !

Le crocodile adulte se nourrit essentiellement de poissons, à 70% mais il peut aussi apprécier babouin, antilope, gnous qui se trouveraient imprudemment près de ses énormes machoires.

Le crocodile a des mâchoires très puissantes et des dents coupantes adaptées au découpage de la viande. Ils ne dorment jamais et peuvent rester de longues périodes sans manger. La longueur moyenne de l'adulte est de 4 mètres mais on a pu observer certains individus qui dépassaient les 7 mètres.

Le crocodile du Nil se trouve dans des habitats très diversifiés : lacs, fleuves, marais d'eau douce ou d'eau saumâtre.

La fécondation chez les crocos se fait in utero et donne lieu, 2 mois plus tard, à la ponte d’œufs qui devront être incubés pendant presque 3 mois. Sur 100 œufs que comprend en général un nid, seuls 5% des crocodiles nés arriveront à l’âge adulte.
Repost 0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 20:44

Vous aurez sûrement l'occasion de rencontrer des damans du rocher (procavia capensis) durant votre safari. Ils sont nombreux à résider dans les rochers justement d'où leur nom !



On en voit notamment beaucoup au centre d'information du Serengeti en Tanzanie. Le daman du rocher est un mamifère hervivore et diurne qui ne se risque guère de s'éloigner de son lieu de résidence, souvent dans les anfractuosités des rochers.

Ils sont tout mignons, courts sur pattes et tout rond avec leur fourrure et ressemblent à des rongeurs ce qu'il ne sont pas. Ils se nourrissent de fleurs, de feuilles et de fruits et on les voit souvent se prélasser au soleil de bon matin !


La femelle met bas, après une période de gestation de 7 mois et demi de deux ou trois petits (difficile à observer). Un daman du rocher a une vie d'environ 7 ans.

Mais le plus extraordinnaire avec ce petit animal c'est qu'il a été découvert qu'il serait un lointain cousin de l'éléphant !! Il semblerait que ce soit l’animal qui soit génétiquement la créature la plus proche de l’éléphant. Il est certain qu'on a du mal à le croire car physiquement on est quand même aux antipodes !!

Ce plantigrade possède des coussinets plantaires particuliers qui lui permet de faire ventouse. Il a quatre doigts à l'avant (plantigrade) et trois à l'arrière (digitigrade), protégés par des sabots sauf un doigt sur les pattes arrières qui montre une griffe. Sur le dos, ils présentent une zone glandulaire, étroite et nue, entourée de poils érectiles dont ils se servent pour marquer leur territoire.

Les damans aiment bien courir et jouer les uns avec les autrs et vivent en colonies d'environ 50 individus. Ils nous font penser un peu à des marmottes.



Repost 0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 20:31


Il est fréquent d'observer des hyènes tachetées (Crocuta crocuta) dans la journée alors qu'il s'agit d'un animal nocturne. La hyène a plutôt mauvaise réputation, non seulement à cause de son physique disgracieux mais aussi parce que c'est un charognard. La hyène peut mesurer jusqu'à 1,60 m avec un poids de 40 à 85 kg (les femelles sont les plus lourdes). Sa vitesse de pointe est de 50 à 65 km sur 3 km lorsqu'elles sprintent.
On les repère de loin avec leur pattes de derrière plus courtes.



Elle suit de loin en loin les lionnes en chasse pour tenter de bénéfier des restes du festin. Qu'il y ait une carcasse en vue et la hyène rappliquera aussitôt ! On la voit s'approcher, surveillant la réaction des lionnes du coin de l'oeil en essayant d'arracher un morceau de la charogne sanguignolante...

Si elle ne trouve pas de repas tout prêt alors elle part en chasse à la tombée du jour en couple ou quelquefois en grand groupe. On a déjà vu jusqu'à une trentaine de hyènes chasser
ensemble. Toutefois, elles se séparent ensuite pour repartir en couples. Lorsqu'elle n'a pas de vraie proie alors elle se contente de serpents.

La hyène tachetée se trouve dans la savane et les régions semi-desertiques. Elle aime aussi se réfugier dans les grottes ou dans des trous près du sol.


Les hyènes ont une très mauvaise réputation. C'est peut-être à cause de leur habitude de suivre des antilopes qui vont mettre bas pour manger le nouveau-né ! Et parfois même elles n'hésitent pas à tuer la mère qui vient tenter de sauver sa progéniture !

Nulle doute que les hyènes sont dangereuses et sans pitié. Leurs dents sont très puissantes et elles sont capables
également d'attaquer l'homme. On se souvient de vilaines hyènes mises en scène dans le Roi Lion... Ses mâchoires surpuissantes constituent l’arme maîtresse de ce prédateur. Elle est capable de broyer pratiquement tous les os. La hyène tachetée a une puissance de 3 tonnes dans la mâchoire au cm². De plus, son appareil digestif peut tout assimiler.

Il faut de 100 à 130 jours à la femelle pour mettre bas de un à deux petits (et rarement jusqu'à 3 ou 4). Les petits sont cachés à 1 m sous terre dans des terriers d'environ 2m de largeur. Les petits sont bruns et mangent la chair des proies dès la sixième semaine de leur existence après avoir têté leur mère.

On voit beaucoup de hyènes tachetées en Tanzanie mais il existe plusieurs types de hyènes dans d'autres régions comme la hyène brune (Hyanna brunnea), animal rare car presque exterminé que l'on trouve dans le sud de l'Afrique, ou la hyène rayé (Hyana) que l'on trouve dans le Nord-Est de l'afrique ou même en Asie.

La hyène tachetée émet une grande variété de cris et de grognements pour rallier le groupe ou localiser les petits. Lorsqu'elle est très excitée, la hyène tachetée émet un cri qui ressemble à un "ricanement". On entend très souvent les cris des hyènes la nuit lorsqu'on dort dans un camp de toile en pleine savane...

La hyène peut vivre jusqu'à 40 ans, une longue vie pour ce charognard de la savane...




Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 16:31
Le phacochère (phacochoerus aethiopicus) est l'un des animal les plus observés durant les safaris;

On les rencontre fréquemment dans la journée, souvent en groupes familiaux. Chaque couple peut avoir de 4 à 8 petits (après 175 jours de gestation) à chaque portée; Les petits têtent leur mère durant 3 à 4 mois et se nourrissent avec de l'herbe dès le 2e mois.

Leur allure est souvent amusante parce qu'ils se mettent à genoux pour brouter.



Le mâle pèse jusqu'à 115 kgs alors que la femelle atteint entre 50 et 70 kgs. Ils sont sociables, vivent avec leur progéniture et se nourrissent d'herbe, de feuilles, de racines, de fruits...

On les voit souvent traverser la piste en courant avec leur démarche trottinante. Ils nous rappellent les sangliers de nos forêts. L'aspect de ses animaux est assez insolite et plutôt disgracieux : une tête volumineuse et allongée terminée par un groin étroit (deux défenses sortent de la bouche des males).

Selon l'endroit où ils se trouvent, les phacochères sont plus ou moins hauts sur pattes. J'ai été très étonnée au Malawi d'observer des phacochères (Parc de Liwonde) bien plus hauts que ceux que l'on peut voir en Tanzanie.

Les phacochères suscitent la sympathie. On les trouvent amusants,  par exemple lorsqu'ils marchent à la queue leu leu, les petits en avant et tous avec la queue en l'air comme un étendard !

Cette attitude est le signe qu'ils ressentent un danger. Ils ont malheureusement de nombreux ennemis dans la savane (lions, léopards, etc.) bien qu'en cas d'attaque ils soient assez agressifs pour repousser leurs assaillants. Ils chargent leurs attaquants si puissamment qu'ils ne sont pas très souvent ennuyés !









Repost 0

Présentation

  • : En safari avec Liza
  • En safari avec Liza
  • : Liza parcourt régulièrement le monde et nous fait part de ses coups de coeur, notamment en Afrique de l'Est ! Partez en safari avec Liza !
  • Contact

Partez en safari avec Liza !

Jambo ! (bonjour)

"En safari avec Liza" est consacré aux safaris en Afrique !

J'ai eu l'idée de ce blog lors d'un de mes nombreux voyages en Tanzanie que je parcours depuis 2003 ; Comme j 'ai la chance de visiter régulièrement cette partie du monde, découvrant de nombreux endroits admirables, j'ai pensé partager un peu de cette expérience avec vous.

 

Liza-en-safari.JPG
Ici, vous trouverez mes mes coups de coeur,  des portraits, des coups de gueule, des rencontres, des conseils de voyages, des informations sur l'Afrique de l'Est, des visites commentées de lodges et camps, quelques textes, photos et vidéos (à venir) consacrés aux safaris.

En shahilli, la langue locale, safari signifie voyage ...et Karibu signifie : Bienvenue !

 

Bonne lecture ! Liza



 

Recherche

Guide de safari indépendant

Vous êtes un groupes d'amis, une famille qui aime voyager ensemble pour se créer des souvenirs inoubliables ? Vous recherchez une formule de safaris pas chère mais tout en ne sacrifiant pas à la qualité ?


Alors je vous conseille Moses, guide de safari avec plus de 25 ans d'expérience.

 

Moses vous conduira sur les pistes de Tanzanie tout en vous faisant vivre de grandes émotions ! Safaris dans les parcs du Nord : Manyara, Ngorongoro, Serengeti, Tarangire, parc national d'Arusha, de Mkomazi mais aussi découvertes hors des sentiers battus, rencontres avec les populations, randonnée de une demi-journée à plusieurs jours. Il organise pour vous le camping avec tout le matériel nécessaire, vous n'avez qu'à prendre vos sacs de couchage !

 

Contactez Moses : moses.tanzania@yahoo.com

recommandé par de nombreux voyageurs.


Réceptif 100% Tanzanie

Multichoice safaris Ltd. est basé à Arusha en Tanzanie depuis 1990. Petite structure dirigée par Hillary Mwanga, cette compagnie est une référence en matière de tourisme équitable. C'est la première compagnie à introduire sur le marché français des marches et rencontres avec les populations locales. Son point fort : une grande écoute et la qualité du service.

Ses guides de safari, très expérimentés et bons conducteurs font référence. Je le recommande donc chaudement.

Pour tout safari en lodges ou camps de toile luxe :

contact@multichoice-safaris.com

Villa à louer face Océan Indien

Après un safari ou pour un séjour balnéaire sur l'Océan Indien, la Villa Choba Bay vous accueille dans un cadre tropical magnifique sur un terrain de 2 hectares...face à l'Océan Indien. Petite plage privée, super relaxant. Découvrez la région de Pangani encore vierge du tourisme de masse et appréciez comment était Zanzibar il y a 40 ans !

Location en self-contained ou bien hébergement en demi-pension.

Contacts : chobabay@yahoo.com

Website : www.chobabay.com

Mine d'infos sur les animaux

Pour avoir des descriptions détaillées et photographies d'un grand nombres d'animaux de Tanzanie, superbe site internet, très complet d'un amoureux de l'Afrique.

http://www.safari-tanzanie.com/gallery/gallery.html

Stop à la copie d'articles !

Je soutiens le Mouvement des Voyageurs Blogueurs Pas Donateurs !

A ce titre, je refuse le pillage de mes articles.

Quelques sites qui ne vivent que du travail des autres, en prenant des articles qui ne leur coûte pas un sou au lieu de payer des pigistes pour du contenu. J'espère que nous serons nombreux à refuser ces pratiques.
  • http://www.paperblog.fr/voyages > agregateur très controversé.
  • http://www.globonautes.com > appartient à Go Voyages.
  • http://www.voyagemotion.com > appartient à Monagence.com.
  • http://www.monvoyageur.com > racheté par Prisma Presse.
  • http://www.trivago.com > société allemande.
Si je trouve mes textes sur ces sites, je demanderais donc des droits d'auteur.