Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:08

Visite du village massaï...en Tanzanie

Cet après-midi,nous allons avec mon petit groupe, rencontrer les Massaïs qui vient dans cette région isolée de l'Ouest Kilimandjaro. Nous avons un peu de mal sur la route puisqu'il y a pas mal d'ornières formées par des pluies abondantes et surtout le sol est boueux.

On se retrouvent donc embourbés !

 

safari-nov2011-7685.JPG

Quelques massaïs de la région vivent rapidement à notre secours, ajoutant des branchages sous les roues puis nous sommes tractés par notre second véhicule.

 

safari-nov2011-0111.JPG

 

Après nous avoir aidé, ils acceptent une petite photo souvenir...

 

safari-nov2011-7688.JPG

 

Nous repartons en direction du village, le boma. Les Massaïs construisent des huttes circulaires grâce à des branches entrecroisées qui sont ensuite recouvertes avec de la boue et même des excréments de vache séchés. Une fois séché au soleil, la structure devient dure et peut résister des années...

 

safari-nov2011-0127.JPG

 

Il est à noter que très souvent, une boma est constituée d'une dizaine de huttes disposées en cercle. Celles-ci sont celles des femmes du chef de village; Chaque femme possède sa propre petite maison. Le chef de village choisit l'une ou l'autre de ces habitations comme résidence.

 

safari-nov2011-7707.JPG

 

Les maisons sont organisées en cercle dans le village et protégées par une barrière en branchages d'épineux.  On appelle cette organisation du village un enkang. Les Massais construisent aussi au milieu de leur village un enclos ceint d'épineux afin que les troupeaux, leur principale fortune, soit doublement protégé.

 

safari-nov2011 7699

 

Les femmes se regroupent au sein de la boma pour nous accueillir. Elles sont souvent très jeunes, contraintes d'épouser un homme beaucoup plus âgé et font des enfants asez vite pour peupler le village. Elles ne pourront se marier qu'une fois au cours de leur vie. Les hommes, eux,  peuvent se marier plusieurs fois et avoir plusieurs épouses s’ils possèdent suffisamment de bétail.

 

safari-nov2011-0130.JPG

 

De nombreux enfants jouent entre eux; Vous serez sûrement sensibles à l'aspect des petits lorsque vous visiterez les bomas; Ils sont souvent recouvert de terre, croutés et les yeux couverts de mouches...

 

 

safari-nov2011-0136.JPG

 

On visite un maison; Il faut se pencher bien bas pour y entrer. La plupart du temps, la fumée pique les yeux si fort que l'on ne peut rester très lontemps; Il y fait très sombre, pas de fenêtre juste une ou deux petites ouvertures pour faire passer la fumée...

 

A l'intérieur, se trouve une petite pièce centrale où se trouve le feu pour cuire les aliments. Une petite pièce accueille les petits animaux lorsqu'ils sont très jeunes afin de les protéger. Des petits espaces pour dormir, sur la terre battue quelquefois séparés entre le côté adultes et celui des enfants. Bien entendu, il n'y a aucun meuble, juste quelques timbales en fer pour boire du thé et une casserole cabosée et brulée par le feu...c'est là toute leur fortune.

 

Les anciens sont très repectés par les plus jeunes, ils sont la sagesse...

 

safari-nov2011-7705.JPG

 

Cette femme massaï agée porte les bijoux de sa tribu qui sont fabriqués par les membres du village; Les hommes et les femmes ont les lobes des oreilles percés et souvent distendus par des disques. Pour les femmes, le viel âge est le moment de se faire respecter au sein de l'enkang.

 

Les femmes créent des bijoux en perles qui jouent un rôle essentiel dans l'ornementation corporelle masaï. Dès l'âge de 12 ans, les jeunes filles apprennent à broder les vêtements multicolores de cérémonie.

 

Lorsque vous visitez un village massai, des bijoux vous seront proposés par toutes les femmes du village, c'est une bonne manière d'aider les populations et de ramener des petits cadeaux très typiques de votre voyage...

 

Mon récit vous a donné envie de partir en Tanzanie ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 18:24

16 Novembre 2011

 

Ce matin, nous partons dans la région de l'Ouest du kilimandjaro. C'est une région méconnue, peu proposée par les tour opérators mais pourtant splendide !

A vol d'oiseau, la région est proche du parc Amboseli et de nombreux animaux migrent côté tanzanien; Certains ont eu l'idée de créer des réserves privées, hors des sentiers battus. J'aime beaucoup la région, très belle avec les montagnes en toile de fond...

 

Nous partons le matin avec notre guide à 8h d'Arusha par la route en direction de Moshi; Nous bifurquons sur la gauche et quittons peu à peu la route goudronnée pour trouver une piste de terre rouge...il pleuviotte un peu, les paysages se parent de nuages et on se sent vraiment en montagne.

 

safari-nov2011-7620.JPG

 

Nous croisons de petits villages perdus...les paysages sont très beaux; Grâce à la pluie, tout est très vert et la piste rouge chemine à travers de beaux  reliefs.

 

 

 

safari-nov2011-7741.JPG

 

J'adore ces petits villages perchés sur les collines verdoyantes.

 

safari-nov2011-7745.JPG

 

Ici, rassemblement autour d'un bel euphorbe candélabre...

 

safari-nov2011-7754.JPG

 

La région est très fertile et on y voit beaucoup de cultures.

 

safari-nov2011-7611.JPG

 

 

Dans la fin de matinée, nous arrivons enfin à destination dans un très beau camp de toile qui surplombe 360° de Nature sauvage...

 

safari-nov2011-7642.JPG

 

Le camp des éléphants porte bien son nom car de nombreux troupeaux de pachydermes vivent dans la région...

 

safari-nov2011-7639.JPG

Vue depuis le restaurant ...

safari-nov2011-7632.JPG

Beaucoup de girafes ont également élu domicile dans le coin...

safari-nov2011-0431.JPG

 

Démarrer son séjour par deux jours dans cette région isolée peut être une excellente idée si vous avez du temps et un budget un peu confortable. C'est une belle étape pour découvrir l'Afrique et ses paysages, hors des sentiers battus.

Les animaux sont nombreux également dans la région même si l'on est pas dans la profusion du Serengeti.

 

Au petit matin, les nuages se dissipent en quelques minutes pour nous laisser voir la belle silhouette du Kiliamndjaro, face à nos tentes ...  une impression irréelle.

 

safari-nov2011-0444.JPG

 

Je suis allée à plusieurs reprises dans un autre camp de charme un peu haut de gamme où l'on peut faire des safaris à pied avec un massaî très sympa et on y voit beaucoup d'éléphants, de girafes mais aussi des élans (la plus grosse antilope d'Afrique) ce qui est très rare par ailleurs.

 

Mon récit vous a donné envie de partir dans la région Ouest du Kilimandjaro en Tanzanie ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 09:57

Le shilling tanzanien en baisse...

 

Vous vous préparez pour un voyage en Tanzanie ? alors vous serez  sûrement intéressés de mieux connaître la monnaie locale : le shilling tanzanien, dont l'abréviation est Tsh.

 

Cette monnaie varie beaucoup à la baisse depuis ces dernières années aussi, à mon dernier passage en juin 2011, le taux était très intéressant puisque on échangeait  environ 10 euros pour 21,000 Tsh. Les prix sont donc très faciles à calculer.

 

On dit que l'argent n'a pas d'odeur mais en Tanzanie, je peux vous assurer que si ! La plupart du temps, les billets sont tellement usés qu'il est difficile d'en voir le motif et ils sentent tellement mauvais que vous rechignerez à les mettre dans votre porte-feuille !

 

Bon la situation s'améliore avec l'introduction de la nouvelle monnaie cette année mais je ne résiste pas à vous montrer les principaux billets que nous utilisons avant qu'ils soient tous modifiés car ils sont quand même bien illustrés avec des animaux sauvages.

 

Voici le plus petit, le billet de 500 Tsh, orné d'un splendide buffle. Il sert essentiellement aux petits pourboires.


 

billet-de-500.JPG

Suivi du billet de 1000 Tsh, avec le portrait de Julius Nyere, une figure emblématique de la Tanzanie dont il fut le premier Président de la République du Tanganyka en 1962 à la suite d'élections sans violence. L'indépendance a été accordée par la Grande Bretagne en décembre 1961.

 

 

billet-de-1000.JPG

 

 

Vient le billet de 2000 Tsh, et son lion à la tête haute, équivalent donc à 1 euro.

 

billet2000.JPG

 

Ensuite, le billet de 5000 Tsh et son beau rhino, environ 2,5 euros. !

 

billet-5000.JPG

 

Ensuite le billet de 1000 tsh, avec un bel éléphant, équivalent aujourd'hui (juin 2011) à 5 euros.

 

billet10000.JPG

 

Pour changer de l'argent, je vous conseille plutôt les bureaux de change que les banques. D'abord, il y a plus de facilité, ils sont ouverts toute la journée et dans les villes touristiques (Arusha, Moshi, Dar, etc) il y a plusieurs officines ce qui vous permet de faire des comparaisons.

 


 

tableau-change.JPG

 

Le problème des banques est qu'elles ne sont pas pourvues, la plupart du temps, de bureau pour le change. Certaines ne changent pas l'argent. Sinon, souvent, vous devez attendre durant un temps indéfini que tous les clients soient passsés avant de pouvoir accéder au comptoir et cela peut être long ! ...

 

Il est bon d'avoir quelques dollars en poche car la seconde monnaie acceptée dans le pays dans des lieux touristiques est le dollar us. Si vous arrivez avec des euros, vous pouvez les changer directement en shillings tanzaniens afin d'éviter de changer deux fois : euros-dollar-ths.

 

La carte bancaire est rarement acceptée, ne comptez donc pas trop sur elle pour vos achats locaux; De plus, on vous prendra une commission élevée. Il est préférable de prévoir de l'argent en espèces pour être tranquilles.

 

Les travellers cheques sont très peu acceptés et là encore, vous y perdrez énormémement par rapport au change, donc à déconseiller pour ce pays.

 

Voilà pour ce qui concerne la monnaie, je reviens bientôt avec les photos des nouveaux billets qui sont plus petits, signe de la valeur qui diminue ? Bon voyage !

 


 



Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 11:20

 

Je pense que le fait d'avoir un bon feeling avec les gens m'autorise à prendre un certain nombre de portraits; Je voudrais vous en faire profiter ici dans ce blog avec cette nouvelle rubrique.

 

Des photos du jour avec certains portraits, personnes rencontrées au hasard de mes périgrinations...

 

Portraits-faces-of-tanzania-5464.JPG

 

Ce vieil homme était sur le pas de sa porte et nous avons échangé quelques mots avant que je lui demande s'il accepte une photo; Il a été très participatif !

 

Nous sommes dans un petit village sur la côte swahillie, de culture musulmane. Salame alekoum !

 

En bas, à droite du blog, se trouve mon premier dossier photo Faces of Tanzania, vous pouvez l'activer pour le diaporama... il va s'enrichir bientôt de nombreux portraits ! 


Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 10:38

La situation à Loliondo, village de Samunge.

 

Je vous ai parlé dans un précédent article (voir sur ce blog) de cette histoire incroyable des milliers de malades se ruant à Loliondo pour rencontrer ce guérisseur aux pouvoirs étonnants.

Ce phénomène est devenu une affaire d'Etat en Tanzanie ! On en parle sans cesse et même dans les medias et le gouvernement a du s'en méler vu les proportions que cela a pris. 

 

Le ministre des Ressources naturelles et du Tourisme voit là une façon d'augmenter le tourisme dans son pays en exploitant cette herbe miraculeuse dispensée par le pasteur guérisseur à Samunge pour faire du tourisme médical. Il a donc décidé que le phénomène était assez important pour que l'on se penche sur un plan stratégique de développement de cette région, devenue l'une des plus fréquentées du pays.

 

Il faut dire que le pélerinage permanent atteint des proportions hallucinantes; Tout le monde (en tous cas des milliers de personnes) se précipite à Samunge pour rencontrer le pasteur presque un an après cette découverte stupéfiante ; Certains en voiture, d'autres en bus, à vélo et même à pied ...tous les efforts sont déployés pour rejoindre ce petit village perdu et absorber la potion magique !

 

 

Loliondo1.jpg

                         L'accès était devenu vraiment problématique et a entraîné de nombreux morts.

 


Ambilikile Mwaisapile continue de distribuer tous les jours sa décoction magique qui soigne et même guérit le diabète ainsi que de nombreuses maladies à long terme, selon ses dires et les témoignages de malades. Certaines formes de cancer défiant les traitements modernes semblent même guéries selon les patients.

 

loliondo-Pastor-Ambilikile.jpg

 

La situation s'est donc aujourd'hui améliorée à Loliondo grâce à l'intervention du gouvernement. La piste qui mène à Samunge a été refaite ce qui fait que l'accès est facilité (mais cela ne me réjouit pas car maintenant un boulevard mène à la région de Natron, ce qui désenclave ce petit coin perdu...).Des installations ont été construites (toilettes) et le nombre de personnes en attente du traitement a été géré au mieux.

 

Afin de gérer cet afflux incessant de voitures dans ce petit coin isolé, le gouvernement a également décidé qu'il fallait demander une autorisation pour se rendre sur place; Ainsi un nombre limité de véhicules peut se rendre dans la région chaque jour, en obtenant un permis.

 

Il était en effet urgent d'intervenir car rappellons que de nombreux malades (près de 80 morts) ont péri durant les longues journées d'attente qui étaient nécessaires pour rencontrer le pasteur et boire sa potion guérisseuse de tous maux.

 

Beaucoup de scientifiques s'intéressent à ce phénomène; Certains venus de l'étranger comme ce scientifique britannique David par exemple qui s'est rendu à Samunge au mois de mai dernier avec deux biologistes pour faire la rencontre du pasteur et étudier l'herbe miraculeuse. On prévoit de faire un suivi des malades avant et après traitement, des analyses poussées etc.

 

Moses a organisé ce voyage pour eux, camping, autorisations etc et les a accompagné car il faut tout de même quelques jours d'attente (2 à 4 j) pour boire la potion. Cette équipe a recueilli des échantillons de la plante, des racines et de la potion pour analyse et étude de ses caractéristiques.

 

Espérons que les propriétés de cette plante viendront guérir bientôt des milliers de malades du monde entier !

 

 

Mon récit vous a donné envie de partir à Samunge rencontrer le pasteur de Tanzanie?


Tant mieux, j'en suis ravie. Pour organiser votre séjour, contacter en toute confiance Moses pour organiser votre périple au départ d'Arusha.


moses.tanzania@yahoo.com

 

Un départ est organisé le 6 juillet 2011 : départ d'Arusha, camping durant 2 à 3 jours puis rencontre avec le pasteur et absorbtion de la potion magique...


 

 


Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:10

 

C'est pratiquement le seul mammifère que l'on puisse observer dans les forêts de Zanzibar; Le singe Colobe rouge est une espèce endémique que l'on ne voit qu'autour de la forêt de Jozani. La dernière fois que j'ai empruté la route qui rejoint les plages du Sud de l'île, en février 2011, je suis passée devant la forêt et là, pour la première fois, j'ai pu observer une ribambelle de singes colobes rouges traverser la route à toute vitesse !


Il est totalement interdit de s'arrêter sur le bord de la route pour les photographier ou les observer et même freiner est passible d'amende car le gouvernement entend bien gagner de l'argent avec l'entrée payante de la forêt de Jozani, l'une des excursions populaires de l'île. Donc soyez compéhensifs avec votre chauffeur si vous approchez de la forêt et qu'il ne veut pas ralentir car il risque une énorme amende.

 

Néammoins, attrapant à toute volée mon appareil, j'ai pu faire quelques clichés, peu réussis il est vrai mais vu les circonstances, c'est déjà pas mal ...

 

traversee-colombusred.JPG

                          Ici une "maman" et son petit bien accroché sous son ventre traverse la route à toute vitesse...

 

Les singes Colobes rouges ont un visage bien noir entouré d'une couronne de poils longs blancs. Leur dos et la longue queue deviennent rouges ou oranges lorsqu'ils ont 6 mois. Ils sont très sociaux et vivent en groupes d'une quarantaines d'individus dont de nombreuses femelles pour 1 à 4 males seulement.

 

Ils commencent à se nourrir tôt le matin et sont plutôt actifs lorsque la chaleur n'est pas encore à son comble. Lorsqu'on entend le cri du male, c'est pour annoncer qu'ils vont bouger d'arbre pour manger.

 

Ils aiment les feuilles jeunes, les fleurs, certaines graines mais ne mangent pas les fruits car leur système digestif ne tolère pas le glucose. On les voit souvent sur des figuiers sauvages, sur les mahogany rouges, l'amandier indien, les cocotiers ou même sur les manguiers.

 

Pour avoir la chance de les photographier dans de bonnes conditions, vous devez vous rendre à la forêt de Jozani située au centre Est de l'île, où environ 500 individus y résident sur les 1500 singes colobes rouges encore vivants sur l'île.

 

Cette balade en forêt tropicale est à conseiller plutôt le matin pour avoir plus de chances de voir les singes Colobes rouges.

 

red-colombus-assis.JPG

 

THE JOZANI FOREST RESERVE is located in the central east region of Zanzibar Island is the home of rare Red Colobus Monkey, which is only endemic to Zanzibar. A red colobus monkey, unlike their more widespread and adapted cousins, the Black and White Colobus, are a rain forest species which are now confined to very small areas of equatorial forest in tropical Africa. It is therefore a rare treat to be able to see them here in Zanzibar. The reserve also accommodate a large mangrove swamp and a tract of natural forest that is home to a few unique species including the Sykes monkey, bush babies, duikers, hyraxes, over 50 species of butterfly and 40 species of birds.

 

 

Mon récit vous a donné envie de partir à Zanzibar en Tanzanie voir les singes colobes en voie d'extinction ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit vers le bas, afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...

Repost 0
Published by Liza - dans Zanzibar
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:50

Février 2011 : Presque plus de neige sur le Kilimandjaro !

 

Voici les dernières photos que j'ai prises en survolant le Kilimandjaro en février dernier. On peut voir à quel point la neige a fondu sur le toit de l'Afrique ... le glacier se fait de plus en plus petit. Sont en cause le réchauffement climatique et la déforestation. Les scientifiques ont d'ailleurs programmé la disparition des célèbres neiges éternelles d'ici à 50 ans environ. En voyant ces photos, on pourrait penser que cela interviendra bien avant !

 

survol-kili-2.JPG

 

On peut survoler le Kili en prenant le vol Nairobi-Kilimandjaro le matin à certaines époques de l'année.

Préférez le côté gauche de l'appareil et tenez votre appareil à portée de main.

 

Kili-survol-1.JPG



 

Cette situation peut heureusement être temporaire car rappellons nous qu'en 2007, d'importantes chutes de neige (durant les mois de décembre 2006 à février) avaient recouvert le sommet de l'Afrique (5 895 mètres d'altitude) d'une belle épaisseur blanche. On pouvait alors retrouver le paysage immortalisé dans le célèbre livre d'Hemingway "les neiges du Kilimandjaro".

 

Vous trouverez sur ce blog, un article complet sur le thème "comment observer le Kilimandjaro".

   

Mon récit vous a donné envie de partir en Tanzanie ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit vers le bas, afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari !

N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...

 

 


Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 14:10

UNE REGION ENCORE VIERGE DU TOURISME DE MASSE

 

De la Tanzanie, on ne connait bien souvent que les grands parcs du Nord : Serengeti, cratère du Ngorongoro, Tarangire et Manyara mais ce pays regorge de richesses touristiques, encore inconnues pour certaines régions.

 

La côte Est longe l'Océan Indien et se trouve face à l'archipel de Zanzibar. A seulement quelques kilomètres de la côte Kenyanne hyper touristique, saturée de grands hôtels club qui se succèdent, ce petit coin tranquille très peu fréquenté fait figure de destination privilégiée.

Quelques guesthouses et petits hôtels accueillent des touristes ayant choisi un séjour plus authentique et tranquille, loin de l'agitation des gros resorts dans une région où l'on vit encore à un rythme local avec des africains accueillants et encore  non "pollués" par le tourisme à grande échelle.

 

ungho-beach.JPG

 

When talking about Tanzania, most of the time we know only the Northern park area with Serengeti, Ngorongoro crater, Tarangire and Manyara but this country has a lot more to discover ! The East cost face the Zanzibar archipelago. Situated few kilometers from Kenyan coast very turistic with many hôtels resorts, this little place is very quiet and untouched by massive turism. Only few little guesthouses and hôtels welcome the few travellers wishing to stay in a quiet nice place on the Indian Ocean.

 

plage-Peponi.JPG

            A lot of desert beaches all along the coast; Here Kigombe beach.

            Plage de Kigombe, souvent déserte comme la plupart des plages et lagons de la région.

 

 

Barques pêcheurs                Fishermen village

 

La route depuis Tanga n'est pas côtière, elle serpente dans les terres, entourée d'une grande végétation et de nombreux cocotiers. D'abord goudronnée au départ de la ville, elle devient rapidement une piste de terre rouge qui, selon les saisons, est plus ou moins de bonne qualité. Durant la saison des pluies en effet, globalement en avril-mai, la piste se creuse d'ornières et le trajet, normalement aisé (40 minutes en voiture) peut alors s'allonger (jusqu'à 1h30). 

 

bus-Pangani.JPG

 

Un projet de route rapide goudronnée voit le jour et devrait être effectif d'ici 2012. Cette nouvelle route va rallier Mombassa à Dar es Salam par la côte ce qui va désenclaver la région et assurer son développement. Il est à craindre néanmmoins une modification en profondeur de l'âme de ce coin tranquille où l'on croise plus souvent des vélos que des voitures...

 

velo-route-pangani.JPG

velo-rte-tanga.JPG

On ne voit pas du tout la mer depuis la route jusqu'à ce qu'on arrive au niveau des premiers hébergements touristiques : Peponi lodge, voisin de Capricorn cottages est une étape très fréquentée par les campeurs. Beaucoup de grands voyageurs traversant l'Afrique provenant du Malawi et partant vers le Kenya s'y retrouvent. Peponi lodge dispose également de chambres et d'un restaurant sympathique à prix raisonnable. Récemment, un petit bar de plage et la piscine ont été installés, un endroit bien cool pour passer les plus chaudes heures de la journée. C'est, à mon avis, l'adresse la plus conviviale de la côte.

 

J'adore également les trois petits cottages de Capricorn "self contained", c'est-à-dire chambres avec cuisinette d'Annabelle, juste voisins. TC'était le seul endroit où l'on trouve des baguettes françaises succulentes, cuites depuis peu, au feu de bois ! Annabelle s'est récemment lancée dans les pizzas et  c'est la nouvelle adresse où se retrouvent les habitants du coin car ces pizzas cuites au feu de bois, sont excellentes !

 

De l'autre côté de la rivière, on rejoint The Tides, le lodge de charme de la région. Il se trouve au centre de la longue plage ravissante d'Ushungho, en forme de croissant.

 

Plusieurs bungalows donnent sur l'Océan et le restaurant, ouvert, se trouve sur la plage. l'endroit est très agréable. De plus, à marée basse, il est tout de même possible de se baigner puisque la mer ne se retire pas loin devant le lodge. Une belle piscine permet de toute façon de se baigner à tout moment...


PANGANI-AREA-7771.JPG
tides-resto.JPG
La région est en plein essor, de nouveaux investisseurs arrivent chaque jour pour acquérir un terain avant que les prix n'explosent ! Dans quelques années proches, je parie que cela sera une importante station balnéaire prisée du tourisme.

 

Notez qu'à seulement 1h30 de route se trouve le parc national de Saadani où l'on peut faire des safaris tout en profitant de l'Océan Indien (article sur ce blog) puis on rejoindra les villes de bagamoyo et enfin dar es Salaam. Déjà Mombassa au Kenya ne se trouve qu'à 3h30 de route.


En tous cas, souhaitons que la région saura éviter les hôtels Club à profusion qui ont ravagé la côte Kenyanne à quelques kilomètres au Nord. Les terrains sont vendus à des expatriés, hommes d'affaires qui construisent des villas. Les hôtels restent de petites structures calmes et tranquilles; Pourvu que ça dure !...en tous cas, un conseil, allez-y avant que ce petit coin authentique ne vire au tourisme de masse comme l'île voisine de Zanzibar, envahie par les hôtels !

 


Mon récit vous a donné envie de séjourner sur la côte swahili, de Tanga à Pangani ?


Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté" droit en afin de trouver les contacts utiles pour organiser votre safari ! N'hésitez pas à me contacter pour toute question précise. Bon voyage...


Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 12:46


 Tout le monde en parle en Tanzanie tant le phénomène est impressionnant. Des véhicules se dirigent par centaines vers le village de Samunge, près de Loliondo (région entre le Ngorongoro et le Serengeti) pour rencontrer ce soigneur miracle.

 

C'est un pasteur de l'église luthérienne qui fait sensation et attire les foules. En effet, Ambilikile Mwasapile déclare qu'il est apte à guérir des maux chroniques tels que des cancers, le diabète et même le sida ! Il prétend que Dieu lui a révélé le traitement durant un rêve.

 

L'affaire a fait grand bruit car de très nombreux "patients" se dirigent maintenant vers Loliondo pour être reçu par le pasteur ce qui a crée une véritable crise locale. Il s'agit de milliers de personnes qui se pressent et attendent plusieurs jours de rencontrer leur "sauveur"...

 

Le pasteur herboriste prétend soigner le sida et le cancer

 

La communauté médicale serait tentée de trouver cela amusant et de prendre le pasteur pour un petit plaisantin mais il s'avère que le traitement du pasteur Amibilikile, à base d'herbes médicinales, semble bien avoir un effet curatif. Certains de ses patients, séropositifs déclarent après ce traitement être devenus négatifs et disent avoir arrêté leur traitement à base de tri thérapies.

 

Plusieurs personnes ont déclaré également que ces concoctions de plantes fonctionnent très bien pour leurs maux tels que l'asthme, le diabète, l'hypertension artérielle etc après avoir pris ce traitement durant quelques mois, ils se sentent aujourd'hui beaucoup mieux. 

 

Le pasteur n'agit pas par intérêt puisqu'il ne fait payer qu'une particpation sympbolique pour ce traitement. En quelques jours, l'afflux de patients vers ce petit village perdu de Samunge a plongé la communauté dans une crise sans précédent. Imaginez qu'en moyenne, on a dénombré plus de 6 000 personnes  installées chaque jour autour du village, provenant d'Arusha mais aussi des pays voisins et de toute la Tanzanie. Le phénomène est devenu incontrolable pour la population qui ne peut faire face à un tel envahissement ! Des patients sont venus récemment de l'Inde, de la Chine et du Moyen-Orient pour rencontrer Ambilikile.

 

Des problèmes sanitaires se sont vite avérés insurmontables. Le gouvernement de la Tanzanie a du intervenir en interdisant au pasteur retraité de l'église luthérienne de faire usage de ses pouvoirs "divins" et suspendre son traitement d"herbes médicinales. Pour justifier cette suspension, le Ministre de la santé Docteur Mponda a déclaré que le gouvernement étudait la possiblité de créer des installations sanitaires dans le village et d'améliorer la sécurité dans la région. Le Ministre de la santé a également déclaré que l'herbe miraculeuse allait passer des tests en laboratoire pour vérifier que l'herbe ne pouvait être nocive pour les patients !

 

On peut aussi penser que le gouvernement ne voit pas d'un bon oeil les patients en grand nombre déserter les hôpitaux pour se rendre à Loliondo d'autant que certains ont quitté l'hôpital bien malades et sont décédés avant d'arriver à rencontrer le pasteur...

 

On ne sait pas très bien combien de patients au total ont pris l'herbe miraculeuse du pasteur mais ces concoctions sont préparées avec les feuilles d'un arbre indigène, le mugariga. On a aucune idée des réels effets de cette "médecine traditionnelle" et ce serait peut-être un e bonne chose que d'analyser ses principes actifs; En tous cas, Loliondo est devenu célèbre au grand désespoir des villageois envahis par ces milliers d'adeptes...

 


 

Mon récit vous a donné envie de partir en Tanzanie?


Tant mieux, j'en suis ravie. Pour organiser votre séjour, contacter en toute confiance mes contacts pour organiser votre safari.


N'hésitez pas à communiquer avec les commentaires ou à me contacter pour plus de renseignements !


 

 

 

 

Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 18:47

Un poisson préhistorique dans les eaux tanzaniennes...

 

On pensait que la race des coelacanth était éteinte depuis 65 millions d’années. Ces poissons à l’allure préhistorique n’existait plus depuis l’ère des crétacés disait-on mais en 1938, un spécimen de coelancanth a été retrouvé dans les eaux d’Afrique du Sud ce qui avait surpris nombre de paélontologues qui ne connaissaient cette espèce uniquement à l’état de fossile. Ce spécimen fut alors baptisé Latimeria chalumnae. Celui-ci n’a subi quasiment aucune modification morphologique en 350 millions d’années, période pour laquelle on dispose de fossiles de ce poisson étonnant.

 

 Il a fallu quatorze ans pour qu’un second spécimen soit découvert. Il ne fut saisi qu’en 1952 aux Comores. Pour les Comoriens, ce n’était d’ailleurs pas une découverte car ce poisson des profondeurs, appelé Gombessa, était certes rare mais bien connu dans la région. Depuis, des coelacanthes ont été pêchés et identifiés dans toute cette région de l’océan Indien . La Tanzanie semble être un des autres sites importants pour les coelacanthes.


C’est en août 2004 que des pêcheurs locaux du village de Kigombe, situé à 40 km au sud de Tanga (Tanzanie), intrigués par la prise de trois poissons étranges et inconnus, ont reporté leur découverte aux autorités locales ; Celles-ci ont découvert qu’il s’agissait de spécimens de Latimeria chalumnae. Curieusement, dans les six mois qui ont suivi, les pêcheurs ont attrapé seize spécimens de ce gros poisson préhistorique. Ceux-ci s’échelonnaient entre 120 et 180 cm de longueur allant de 28 à 105 kilos. Ils ont été capturés dans des zones allant de 40 à 200 m.

 

pecheurs-et-coleancante.jpg

 

Plongée en compagnie de coelacanths ?


A la suite de ces captures dans la région de Tanga (Tanzanie), un dialogue intensif a démarré entre les communautés locales et l’Unité des parcs marins et Réserves (MPRU) ainsi que la Coelacanth task force. La première urgence était de déterminer pourquoi soudainement, ces nombreuses captures de coelacanths et de tout faire pour le protéger en évitant de futures prises.

 

Coelacanthe

 

Photo Laurent Ballesta pour Paris Match, plongée aux Comores avec un coelacanth à 100 m de profondeur.

 

Ceci dit , la région de Tanga s’enorgueillit d’être tout de même l'un des très rares endoits dans le monde à côté de Gondawana Bay en Afrique du Sud où l’on pourrait voir la chance d’observer un Latimeria chalumnae durant une plongée !

J’imagine la scène : rencontre du troisième type. Effrayant mais palpitant. En fait des plongeurs ont pu approcher un coelacanth aux Comores mais ce n'est pas à la portée de tout le monde car le poisson fossile évolue souvent à grande profondeur. Pour plonger à 100 m de profondeur, il faut déjà être excellent plongieur, très à l'aise et très bien équipé; c'est une vraie expédition où rien n'est laissé au hasard.

 

 En attendant la Tanzanie a crée le premier parc marin opérationnel centré sur la protection des coelacanths. Le poisson préhistorique deviendra peut-être, avec le temps, l’un des atouts touristiques de la côte swahillie qui est également un sanctuaire pour les tortues marines et abrite de magnifiques récifs coralliens très peu visités.

 

 

Mon récit vous a donné envie de partir à Kigombe pour un séjour à l'Océan indien?


Tant mieux, j'en suis ravie. Pour organiser votre séjour, contacter en toute confiance Moses, safari indépendant (moses.tanzania@yahoo.com) qui vous conduira à Kigombe après votre safari.


N'hésitez pas à communiquer avec les commentaires ou à me contacter pour plus de renseignements !


 

 

Repost 0

Présentation

  • : En safari avec Liza
  • En safari avec Liza
  • : Liza parcourt régulièrement le monde et nous fait part de ses coups de coeur, notamment en Afrique de l'Est ! Partez en safari avec Liza !
  • Contact

Partez en safari avec Liza !

Jambo ! (bonjour)

"En safari avec Liza" est consacré aux safaris en Afrique !

J'ai eu l'idée de ce blog lors d'un de mes nombreux voyages en Tanzanie que je parcours depuis 2003 ; Comme j 'ai la chance de visiter régulièrement cette partie du monde, découvrant de nombreux endroits admirables, j'ai pensé partager un peu de cette expérience avec vous.

 

Liza-en-safari.JPG
Ici, vous trouverez mes mes coups de coeur,  des portraits, des coups de gueule, des rencontres, des conseils de voyages, des informations sur l'Afrique de l'Est, des visites commentées de lodges et camps, quelques textes, photos et vidéos (à venir) consacrés aux safaris.

En shahilli, la langue locale, safari signifie voyage ...et Karibu signifie : Bienvenue !

 

Bonne lecture ! Liza



 

Recherche

Guide de safari indépendant

Vous êtes un groupes d'amis, une famille qui aime voyager ensemble pour se créer des souvenirs inoubliables ? Vous recherchez une formule de safaris pas chère mais tout en ne sacrifiant pas à la qualité ?


Alors je vous conseille Moses, guide de safari avec plus de 25 ans d'expérience.

 

Moses vous conduira sur les pistes de Tanzanie tout en vous faisant vivre de grandes émotions ! Safaris dans les parcs du Nord : Manyara, Ngorongoro, Serengeti, Tarangire, parc national d'Arusha, de Mkomazi mais aussi découvertes hors des sentiers battus, rencontres avec les populations, randonnée de une demi-journée à plusieurs jours. Il organise pour vous le camping avec tout le matériel nécessaire, vous n'avez qu'à prendre vos sacs de couchage !

 

Contactez Moses : moses.tanzania@yahoo.com

recommandé par de nombreux voyageurs.


Réceptif 100% Tanzanie

Multichoice safaris Ltd. est basé à Arusha en Tanzanie depuis 1990. Petite structure dirigée par Hillary Mwanga, cette compagnie est une référence en matière de tourisme équitable. C'est la première compagnie à introduire sur le marché français des marches et rencontres avec les populations locales. Son point fort : une grande écoute et la qualité du service.

Ses guides de safari, très expérimentés et bons conducteurs font référence. Je le recommande donc chaudement.

Pour tout safari en lodges ou camps de toile luxe :

contact@multichoice-safaris.com

Villa à louer face Océan Indien

Après un safari ou pour un séjour balnéaire sur l'Océan Indien, la Villa Choba Bay vous accueille dans un cadre tropical magnifique sur un terrain de 2 hectares...face à l'Océan Indien. Petite plage privée, super relaxant. Découvrez la région de Pangani encore vierge du tourisme de masse et appréciez comment était Zanzibar il y a 40 ans !

Location en self-contained ou bien hébergement en demi-pension.

Contacts : chobabay@yahoo.com

Website : www.chobabay.com

Mine d'infos sur les animaux

Pour avoir des descriptions détaillées et photographies d'un grand nombres d'animaux de Tanzanie, superbe site internet, très complet d'un amoureux de l'Afrique.

http://www.safari-tanzanie.com/gallery/gallery.html

Stop à la copie d'articles !

Je soutiens le Mouvement des Voyageurs Blogueurs Pas Donateurs !

A ce titre, je refuse le pillage de mes articles.

Quelques sites qui ne vivent que du travail des autres, en prenant des articles qui ne leur coûte pas un sou au lieu de payer des pigistes pour du contenu. J'espère que nous serons nombreux à refuser ces pratiques.
  • http://www.paperblog.fr/voyages > agregateur très controversé.
  • http://www.globonautes.com > appartient à Go Voyages.
  • http://www.voyagemotion.com > appartient à Monagence.com.
  • http://www.monvoyageur.com > racheté par Prisma Presse.
  • http://www.trivago.com > société allemande.
Si je trouve mes textes sur ces sites, je demanderais donc des droits d'auteur.