Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 18:15

Vos vacances dans une villa les pieds dans l'eau...

Si vous avez la chance de partir en Tanzanie pour un safari, vous aimerez sans doute profiter de l'ambiance tropicale en passant quelques jours de détente sur l'Océan Indien ? A cette saison, l'eau est en moyenne à 29 °, cela fait rêver ...

 

If you are lucky enought to travel to Tanzania at the end of year, you will probably end your safari with a beach resort ? Zanzibar island is now fullbook at that period of the year where many turists like to spent their holidays.

 

 Découvrez la côte swahillie, située face à Zanzibar et optez pour la location d'une villa face à l'Océan avec petite plage déserte à vos pieds...Si vous êtes en famille ou entre amis, cela s'évère économique par rapport à l'hôtel et vous avez le plaisir d'une grande intimité avec cette propriété privée.

 

lounge chairs facing ocean

 

Cette région encore peu fréquentée par le tourisme vous permet de découvrir comment était l'île de Zanzibar avant la ruée vers les plages, les gros resorts et l'activité permanente. Sur cette côte, petits villages de pêcheurs cotient les champs de sisal et les cocoteraies. L'atmosphère est paisible, l'accueil privilégié alors n'hésitez pas avant que l'endoit soit gâché par le tourisme de masse...

 

Why not renting a superb Villa facing the Ocean with its lovely deserted beach?

 

La maison accueille confortablement 4 à 6 personnes et même jusqu'à 9 personnes si vous avez des enfants pouvant partager une chambre familiale.

The house welcomes up to 6 persons and even 9 persons if you have kids able to share a family room.

 

bedroom 2

 

Cela revient moins cher que de réserver un hôtel et c'est complétement privatif. Excursions sur place, ambiance familiale avec un personnel très accueillant, possiblité de repas cuisine swahilli, poisson frais tous les jours selon la pêche des pêcheurs locaux et quelquefois on a même la surprise de trouver des langoustes ou gambas !

 

This is much less expensive and more private. You will be welcomed by Nickson who organises lot of tours around, snorkeling in a marine park, cruise to see crocs on the river etc. you can even do a safari in Saadani national park and enjoy girafes and elephants...

 

Choba Bay beach2This is the deserted beach just at your feet ! Quelques pas et vous accedez à une plage et pouvez marcher à marée basse tout le long de la plage...

 

        Voir le site web : www.chobabay.com pour la description et les photos.

         contact : chobabayvilla@yahoo.fr

            Facebook ! Choba bay villa...

Repost 0
Published by Liza - dans Zanzibar
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 16:15

La grande migration du Serengeti, novembre 2013

Juste ce petit post pour vous informer que cette année la grande migration se trouve déjà dans la partie Nord du Serengeti où il pleut depuis déjà quelques jours. Les plaines sont verdoyantes et la migration se déplace plus vite que les autres années ce qui fait qu'elle ne se trouvera pas dans la région de Lobo en novembre mais dans le Seronera.

Il est important de connaître la position de la grande migration des gnous pour organiser au mieux son safari mais toute compagnie digne de ce nom saura vous conseiller au mieux.

 

Serengeti-Migration-1.jpg

 

La grande migration est un phénomène unique au monde de déplacement de milliers d'hervivores entraînant à leur suite de nombreux fauves, ravis de l'aubaine. En effet, ces colonnes immenses de gnous et de zèbres se déplacent sur de grandes étendues à la recherche de pâturages...

 

 

      Mon article vous a donné envie de partir pour un safari au Serengeti pour observer la grande migration ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

Repost 0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 16:55

Le parc Nakuru au Kenya, un must pour voir des rhinos !

Ce matin, nous prenons la route pour le lac Nakuru qui fait partie de la chaîne des lacs de la vallée du Rift au Kenya.

 

J'ai un souvenir ému du lac Nakuru lors d'un voyage réalisé en juin 2003 où des centaines de milliers de flamants roses s'ébattaient devant nous, leurs chants mélés créant un bruit de fond assez incroyable. L'activité sur le lac était fascinante ! Notez que le parc national de Nakuru, crée en 1960 a été la première réserve ornithologique d'Afrique.

 

Nous avions vu énormément de pélicans, le parc abrite quelque 400 espèces d'oiseaux ! Mais l'intérêt du parc de Nakuru réside sans conteste pour des rhinocéros qui ont pratiquement disparu partout ailleurs.

 

Je reviens cette fois-ci en février 2012 donc l'ambiance est totalement différente car il y a peu de flamants roses cette fois-ci étant donné qu'ils partent vers le lac Natron en Tanzanie pour protégéer leurs bébés à cette saison.

 

Le parc Nakuru est pour moi incontournable lors d'un safari au Kenya; Situé à seulement 140 km de Nairobi, il est facile d'accès. Même si vous êtes en transit à Nairobi pour 2 à 3 jours, n'hésitez pas à faire le déplacement.

 

 

  singes-colobes-Nakuru.JPG

 

Notre safari commence par une traversée au sein d'une zone boisée où l'on déniche ces beaux singes colobes en train de sauter dans des acacias jaunes. Ces singes sont magnifiques mais plutôt rares si lon compare avec les singes grivets très répandus au Kenya comme en Tanzanie.

 

  singe-colobe-queue-blanche.JPG

 

En fait ce terme colobe se réfère au fait que ces singes ont une atrophie du pouce (Kolobos en grec veut dire coupé court) ce qui leur permet des déplacements plus rapides de branches en branches vu que le pouce ne risque pas de rester coincé...d'ailleurs ils couvrent un territoire très étendu, plus de vingt fois celui d'un singe bleu par exemple.

Les singes colobes vient dans les arbres et se nourrissent de feuilles qu'ils ruminent comme le font les vaches (ils disposent de plusieurs estomacs).

 

Très rapidement nous sommes face à un magnifique rhinocéros noir, espèce qui devient rare à observer. On en voit quasiment plus en Tanzanie où ils ont fait l'objet de braconnage intensif.

 

Le rhino est l'un des plus gros mammifère d'Afrique mais son déclin est absolument catastrophique; On sait qu'ils étaient au début du 20é siècle au moins un million, puis en 1984 un recensemment les a évalué à moins de 9000 alors qu'aujourd'hui on en dénombre moins de 2000 sur tout le continent africain !!

 

Quelle stupidité humaine de masacrer ces belles bêtes juste pour leur voler leur corne avant, qui, une fois broyée est vendue comme médecine aux populations asiatiques. Certaines cornes sont aussi volées pour en faire des sculptures exotiques, devenues populaires auprès de certaines tribus à Oman ou dans la Péninsule arabique.Mais pensez que l'on tue un énorme mamifère débonnaire juste pour lui prendre sa corne ! quelle sauvagerie...

 

Rhino-Nakuru.JPG

 

Le parc Nakuru a entrepris de protéger les rhinos grâce à la création d'un sanctuaire qui réunit 35 rhinocéros noirs et 10 blancs. Ils sont ainsi sous haute protection comme à Mkomazi national park en Tanzanie.

 

buffles-et-rhinos.JPG

 

Nous continuons notre safari en compagnie de notre guide Albert pour rejoindre les plaines près du lac Nakuru. Nous assistons à une scène surprenante : un rhinocéros se repose à l'ombre en compagnie d'un groupe de buffles; Notre guide est très surpris car en général, ils ne vivent pas ensemble.

 

Cette fois-ci, je ne retrouve pas cette ambiance étonnante de centaines de milliers de flamants mais il y a tout de même pas mal de flamants. Surprenant aussi leur couleur plus blanche, ceci étant dû à la nourriture qu'ils ingurgitent.

 

Flamingos-Nakuru.JPG

 

On rencontre aussi pas mal de troupeaux de buffles à Nakuru et on peut les approcher (en voiture) assez facilement.

 

Buffles-group-Nakuru.JPG

 

On peut s'arrêter et marcher à pied tout au bord du lac ce qui est très agréable; Bien sûr, cela perturbe un peu les flamants qui s'envolent toujours à l'approche des hommes mais cela contente les photographes.

 

Buffles-Nakuru-copie-1.JPG

 

L'un des endroits spectaculaire du parc Nakuru est le Baboon Cliff, la falaise des babouins qui offre une vue panoramique magnifique sur le lac. Attention toutefois, les babouins sont énormes, agiles et peuvent vous approcher. je vous conseille la plus grande prudence, ne vous éloignez pas du groupe.

 

vue-depuis-Baboon-cliff.JPG

 

Ici je repense à cette scène de "Out of Africa" où Robert Redford pilote un petit coucou survolant le lac au milieu des centaines de milliers de flamants roses avec du Mozard en fond : sublime !

On redescend longer le lac pour s'arrêter devant cette famille de zèbres; Le bébé est à l'arrière plan, proche de sa mère.

 

zebras-family.JPG

 

Les couleurs de la savane deviennent plus ocres, le soleil va bientôt se coucher; C'est l'heure où commencent à sortir les hippopotames pour brouter l'herbe tendre; Notez que l'on voit assez rarement des hippopotames hors de l'eau. Attention car c'est l'animal sauvage qui fait le plus de morts en Afrique. Il ne faut jamais se trouver devant un hippopotame et surtout pas sur le chemin de l'eau car lorsqu'il fonce, il écrase tout ce qui fait obstacle ! Beaucoup de morts sont à déplorer dans les zones près des rivières où certaines personnes emprutent des chemins étroits pour aller chercher de l'eau et se font piétiner par les hippos...

 

  Hippo-hors-eau-Nakuru.JPG

 

L'hippopotame est impressionnant !On les voit très peu hors de l'eau car ils se nourrissent la nuit. Là aussi ces animaux sauvages sont en déclin dans toute l'Afrique, braconnés pour leur viande ou bien pour leur ivoire comme les éléphants. Ils peuvent se déplacer parfois plusieurs kilomètres à la recherche d'herbe grasse.

 

gros-plan-hippos.JPG

 

Voilà, la journée se termine et nous devons rallier notre lodge avant 18h00. Encore une très belle journée de safari qui s'achève; Demain, nous partons pour le Masaï Mara, toute une aventure !...

 

Mon article vous a donné envie de partir pour un safari au Kenya pour découvrir le lac Nakuru ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 12:23

Aujourd'hui, nous partons tôt d'Amboseli, situé tout au sud du pays près de la frontière tanzanienne afin de rejoindre la région des lacs de la Vallée du Rift; Comme presque toujours au Kenya, les safaris sont organisés autour de la plaque tournante de Nairobi où nous devrons donc passer avant de continuer en direction du lac Naïvasha.

 

  Arrêt en route pour admirer cette vue à couper le souffle de toute la Vallée du Rift...

 

panorama-Rift-Valley-Kenya-copie-1.JPG

 

Nos amis Kenyans ont le sens du "business", plein de petites échoppes à cadeaux souvenirs sont placés sur le parking juste devant la vue panoramique; La plupart des véhicules de touristes faisant une halte ici, les affaires vont bon train...mais les négociations sont difficiles !

 

echoppes-rift-copie-2.JPG

 

Nous ne nous attardons pas car le lodge nous attend pour le déjeuner et nous avons l'estomac dans les jambes malgré le copieux petit-déjeuner (on prend de mauvaises habitudes en safari)...

 

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer cette affiche humouristique vue sur la route. Il est écrit "rouler en surpoids peut endommager gravement la route" !

 

 

 

affiche-overload-copie-1.JPG

 

Bien, nous sommes donc arrivés à Naïvasha Sopa lodge, qui possède un super grand parc très chouette où l'on peut croiser des annimaux. Les chambres sont de grandes vues panoramiques sur le parc et les grands acacias jaunes qui atirent de nombreux oiseaux et accessoirement de petits singes, c'est un endroit très relaxant.

 

Naivasha-Sopa-lodge.JPG

Bref je ferais un petit article de présentation plus tard.

 

Notre safari sur le lac Naïvasha est prévu l'après-midi. Nous rejoignons donc en voiture le lac Naïvasha pour embarquer à bord de long bateaux plats, au niveau de l'eau et partons naviguer sur cette grande étendue d'eau d'une superficie de 170 km2. On ne s'en doute pas une seconde mais nous sommes quand même à 1890 m d'altitude !

 

boat-with-cormorans.JPG

 

Le paysage est assez beau avec le Mont Longonot (2880 m), un volcan semi actif,  dont la silhouette se détache par moment dans le fond. Beaucoup de cormorans se séchent les ails sur des îlots et nous allons tour à tour les approcher. Le temps est assez nuageux mais il fait bon.Le lac est peuplé d'îles flotantes en papyrus où s'abitent des oiseaux.

cormorans-copie-1

 

Beaucoup d'hippopotames vivent également dans le lac et nous sommes je vous le rappelle à ras de l'eau ce qui peut être un peu flippant...mais nos pilotes ont l'air à l'aise et s'éloignent dès que les hippopotames s'agacent un peu.

 

hippos-Naivasha.JPG

 

 Le bateau navigue d'un endroit à l'autre pour nous montrer des oiseaux, puis nous nous dirigeons vers le sanctuaire l'île de Crescent qui avait été créee au moment du tournage de Out of Africa (film mythique à voir impérativement avant tout voyage au kenya !) Tout le monde débarque sur l'île pour commencer un safari à pied. C'est vraiment sympa de marcher à proximité de troupeaux de zèbres, d'antilopes, de girafes etc

 

antilopes-ile.JPG

 

Evidemment c'est particulièrement sympa si vous avez des enfants qui peuvent voir de près des animaux tout en étant à pied ce qui est une sensation différente que d'être à bord d'une jeep ...

 

crescent-island.JPG

 

Beaucoup d'oiseaux sont aussivisibles sur l'île tels que cet ibis sacré au fond d ela photo ou bien cette belle aigrette au premier plan.

 

aigrette-naivasha.JPG

On se balade environ une heure dans ce sanctuaire au milieu des animaux; Les troupeaux de zèbres détallaient à notre arrivée faisant un bruit de galops impressionnant...

 

Nous avons repris nos embarcations pour assister avant le coucher du soleil au vol de plusieurs aigles pêcheurs venant attraper leur proie en un clin d'oeil tout en volant depuis le haut des arbres jusqu'à la superficie du lac !

 

sunset-on-the-lake.JPG

 

Cette magnifique balade s'est terminée par un splendide coucher de soleil où nous étions tous muets, à l'écoute des cris des animaux et des oiseaux...l'Afrique telle qu'on l'aime !

 

Mon article vous a donné envie de partir pour un safari au Kenya pour découvrir le lac Naïvasha ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

Repost 0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 15:30

Chambre avec vue...sur le Kilimandjaro à Ol Tukaï

 

S'il y a un lodge à recommander tout particulièrement dans le parc Amboseli, c'est bien Ol Tukaï ! D'abord pour sa localisation, au coeur du parc et face à la silhouette imposante du Kilimandjaro...

 

Ensuite pour la qualité de l'accueil, du service, des buffets car tout était parfait et très "pro". Beaucoup de serveurs parlent même français ce qui n'est pas si fréquent en Afrique de l'Est.

 

panneau-ol-tukai.JPG

 

L'arrivée se fait par un longue passerelle en bois ...

 

ol-tukai-deck-arrivee.JPG

 

Le restaurant et le bar se répartissent sur plusieurs espaces. De grands buffets très copieux et bons sont organisés à tous les repas donc beaucoup de choix.Le déjeuner est servi à l'extérieur en terrasse ce qui est vraiment agréable d'autant que l'on peut apercevoir près de la cloture quelques zèbres ou éléphants, voire des buffles !

 

resto-ol-tukai.JPG

 

et bien sûr Ol Tukaï dispose d'une belle piscine...où tout le monde se précipite après le déjeuner pour passer un moment relaxant avant un second départ en safari jusqu'au coucher de soleil. L'eau était quand même un peu frisquette bien que l'on soit en pleine saison (février) et qu'il fasse chaud dans la journée. C'était vivifiant !

 

ol-tukai-pool.JPG

 

Notez quand même que certains ont vu depuis la piscine un troupeau d'éléphant (de l'autre côté de la barrière) se balader juste devant le lodge...et aussi avec le Kilimandjaro en toile de fond, sympa.

 

Il ya 80 petits chalets de bois disséminés dans le parc très bien entretenus et accessible par des allées. Tous les chalets ont une belle vue sur le Kilimandjaro ou des zones humides très fréquentées par les oiseaux ...

Les chambres à deux lits, sont confortables  élégantes et confortables, et possèdent toutes leur salle de bains privée et une terrasse pour se relaxer à l'extérieur face au paysage. Elles ont aussi des facilités pour préparer son thé ou café (boulloire et sachets à disposition) ce qui est bien agréable. J'ai remarqué un excellent service de chambre également, le ménage est fait durant que l'on prend le petit-déjeuner et tout est propre en rentrant du safari le matin.

 

L'endroit est très paisible et très agréable, c'est une excellente adresse pour faire son safari dans le parc Amboseli.

Le soir, à l'heure d el'apéro, rendez-vous est pris près du feu de bois pour prendre une bière avant le repas; Moment très sympa où l'on profite de la douceur du crépuscule en entendant le feu crépiter...

  Soiree-Ol-Tukai.JPG

 

A noter aussi : le parc d'Ol Tukai avec ses magnifiques arbres, abrite plus de 150 espèces d'oiseaux. Le lodge organise sur demande, des balades ornithologiques pour apprendre à reconnaître les oiseaux résidents.

 

Ol Tukai peut être classifié 4 étoiles et à ce titre, ses tarifs publiés annoncent la chambre double en pension complète à 385 usd en haute saison. Notez que les tarifs des tour opérateurs sont négociés et donc vous pouvez demander à intéger cet hébergement à votre safari au kenya. Certes, ce n'est pas un hébergement bon marché mais si vous avez le budget, l'adresse est tout à fait recommandée ! Pour une catégorie plus luxueuse, je conseille le Tortillis camp très luxueux et bien situé également face au mythique Kilimandjaro !

 

Mon exposé vous a donné envie de partir pour un safari au Kenya et tester Ol Tukaï vous-même ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

 

 

Repost 0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:39

Ces félins sont ressemblants mais très différents, sachez les reconnaître !

Au fait savez-vous comment différencier le léopard du guépard ? C'est un jeu d'enfant pour les personnes averties mais cela peut prêter à confusion lorsqu'on a pas l'habitude;

 

Le guépard est plus mince, élancé et se reconnaît surtout à sa tête, petite par rapport au corps et avec deux traits noirs marqués au départ des yeux jusqu'au menton. Le léopard, outre le fait qu'il vit le plus souvent dans les arbres, est massif, moins musclé et ses taches sont différentes.

 

Voici en photo : allure efflanquée, maigre, petite tête et marques noires sur le visage : c'est un guépard ! Ici en vadrouille au parc national d' Amboseli. On peut voir des guépards durant le safari particulièrement à Amboseli, Tsavo, Masai Mara et en Tanzanie au Serengeti, à Tarangire...

 

guepard amboseli

 

Maintenant, regardez bien sa tête de face : deux traits noirs semblent couler de ses yeux. Là aucun doute, c'est bien un guépard.Comme tout est pensé dans la Nature, il semble que ces deux traits noirs améliorent son champ de vision en réduisant l'éclat du soleil près des yeux, ingénieux si c'est réel.

 

Le guépard, capable de pointes à 90 km/h est l'animal le plus rapide au monde ! Par contre il ne tient la vitesse que sur de courtes distances (300 m en moyenne) car il est vite épuisé.

 

Le blanc de la gorge et l'abdomen n'ont pas de tâches. Il n'est pas rare d'observer des guépards allongés en terrain ouvert; Quelquefois des petits groupes familiaux qui font une sieste...Ils font peu de cas des véhicules de safari ce qui permet de les prendre en photo lorsqu'ils sont à bonne distance.

 

chettah-allongee.JPG

 

 Observez aussi sa robe tachetée, elle est différente de celle du léopard. Contrairement aux chats, ses puissantes griffes ne sont pas rétractiles ce qui lui assure un meilleur appui lorsqu'il court. Le guépard chasse plutôt de jour, le matin ou en fin de journée pour éviter la compétition avec les autres félins; Sa technique est différente de celle des lionnes; Il repère d'abord sa proie depuis une hauteur, et choisit celle qui sera un peu à l'écart d'un groupe, fatiguée puis il fonce à son allure phénoménale. Il parcourt sept à huit mètres en une seule foulée et peut faire 4 foulées à la seconde  !

 

cheetah4.JPG

 

 

Il se sert de ses griffes pour faire un croc en jambres à sa proie qui s'étale par terre, assomée. Le guépard ensuite la plaque au sol et l'étrangle avant de la traîner à l'abri des regards pour se régaler...

 

Il faut noter que le guépard n'est pas taillé pour se battre et que la moindre blessure le réduit à mourir faute de pouvoir courrir attraper ses proies; Donc si un lion ou un autre félin veut lui voler sa nourriture, il n'a pas trop le choix et doit la lui laisser...

 

Bien, voici maintenant un bon gros léopard qui roupille sur une branche...Lorsque vous êtes en safari, n'oubliez pas d'observer attentivement les arbres. Quelquefois, le léopard est trahi par sa longue queue qui balance dans l'arbre et le fait repérer par les guides. Le léopard est plus massif que le guépard mais c'est un excellent grimpeur que l'on trouve souvent dans les arbres. Il est capable de hisser ses proies (parfois très lourdes) pour les manger ou même les stocker. Le léopard appartient à la famille des panthères; Son corps est bien proportioné, long et musclé et ses pattes sont larges. Le léopard est tout de même apte à sauter sans prendre d'élan jusquà six mètres...

 

  leopard-in-the-tree.JPG

 

 

 

Son pelage est marqué de taches noires sur fond jaune pâle. La gorge, la poitrine, le ventre, la face interne des pattes et de la queue sont blancs. Les oreilles arrondies ont le revers noir avec un point blanc à l'intérieur. Sur les flancs, le dos et la partie supérieure des pattes, les taches forment un petit dessin nommé rosette (alors que la robe du guépard possède des points).

 

  Leopard-2.JPG

 

 

Vraiment attendrissant ces léopards, on aimerait bien les prendre dans les bras...mais ils sont carnivores comme les guépards.

 

  gros-plan-leop.JPG

 

Regardez la grosseur impressionnante de sa patte...Nous avons eu beaucoup de chance de croiser la route de ce magnifique léopard (surtout en restant en jeep).

Il n'est pas facile de voir des léopards durant un safari mais le savoir-faire d'un guide compétent est indipensable car il va savoir où se trouve leur territoire et chercher dans les parages. Son oeil averti va débusquer les léopards parfois dans des endroits où ne pourriez les soupçonner ! Ils sont rarement à découvert à contrario des guépards.

 

Je me souviens notamment en 2008 d'une sortie au Serengeti le matin, dans une zone vraiment pas fréquentée. Notre guide (un super pro) a pilé d'un seul coup pour faire une marche arrière. Nous ne comprenions pas du tout ce qui se passait mais en fait, le toit était grand ouvert et nous venions de passer juste sous un léopard (qui aurait pu tomber au milieu de nous...). Le léopard a pris un peu peur et s'est réfugié sur les plus hautes branches de son arbre mais nous le voyions bien et on s'est régalés durant 20 minutes seuls à l'observer.

 

Les léopards constituent une grande attraction sur les visiteurs du Serengeti aussi il n'est pas rare de les repérer par l'attroupement de plusieurs véhicules jeep stationnés sur le bas-côté ! Sachez tout de même que la règle des parcs interdit le rassemblement de plus de cinq véhicules stationnés au même endroit donc les premiers arrivés doivent laisser la place aux nouveaux venus, pour le plaisir de tous...

 

Voilà ce petit exposé sur les guépards et léopard est terminé pour aujourd'hui, j'attends vos commentaires sur le blog !

 

Mon exposé vous a donné envie de partir pour un safari au Kenya ou en Tanzanie pour distinguer guépards et léopards ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

 

Repost 0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 11:14

S'il y a bien une image qui symbolise l'Afrique des safaris, c'est celle des éléphants posant devant le Kilimandjaro, non ? Surtout au temps où la plus haute montagne d'Afrique arborait fièrement ses neiges éternelles...

 

Cette photo légendaire, a été prise au sein du parc Amboseli qui offre une vue exceptionnelle sur le Kilimandjaro. Ce n'est pas son seul atout car ce parc national Kenyan, situé au sud du pays, non loin de la Tanzanie, abrite une faune impressionnante.Je vous conseille vivement d'ajouter Amboseli à votre safari au kenya ou à un combiné Kenya-Tanzanie.

 

Ce matin là, réveil au son des nombreux chants d'oiseaux, j'ouvre les rideaux et je suis face à une superbe vue du Kilimandjaro eneigé. Voilà le bungalow face à cette vue splendide ...

 

ol-tukai-room-with-view-kili.JPG

 

C'est magnifique pour bien démarrer cette deuxième journée de safari à Amboseli. Le petit-déjeuner de notre lodge, Ol Tukaï, l'une des meilleures adresses du parc, est très généreux : buffet gargantuesque à volonté mais je fais attention à ne pas trop exagérer car le lunch est lui aussi très copieux !

 

Nous partons pour une autre journée de safari qui sera extraordinaire ! Dès le matin, nous tombons sur un couple de guépards en déplacement dans la brousse du parc, à la recherche d'une proie.

 

2cheetahs-amboseli.JPG

 

Elles sont à l'affût et d'ailleurs se mettront d'un seul coup à courir à leur vitesse légendaire puis arrêt brusque ce qui ne nous donne pas l'ocasion rare d'une vraie chasse,...mais cela ne fait rien car nous sommes aux premières lodges pour admirer ces beaux félins à la robe tachetée...

 

 

guepard-amboseli.JPG

 

 

guepard-1.JPG

 

On croise l'un des plus beaux volatiles qui soit : la grue couronnée.De la famille des grues, comme son nom l'indique, elle se nourrit de vers, serpents, de plantes et d'insectes. Ce qui est étonnant avec ces oiseaux est qu'ils vivent en couples fidèles, tellement attachés l'un à l'autre que lorsqu'un meurt, l'autre peut aller jusqu'à se suicider !

 

grue-couronnee.JPG

 

Plus loin, nous observons deux beaux cobs Defassa (waterbuck) qui se nourrissent dans les grasses prairies proches des marécages. La lumière est magnifique.

 

waterbuck-amboseli.JPG

 

On admire plus loin ce groupe de gazelles qui se prélassent dans un cadre tropical surprenant  (palmiers en arrière plan)...

 

impalas-amboseli.JPG

 

En regardant de plus près, on voit qu'il s'agit de gazelles de Grant, facilement reconnaissables grâce à cette marque noire sur les fesses en forme de M courbé.

 

gazelle-grant.JPG

 

Puis ce sont encore de beaux éléphants qui évoluent dans un cadre magnifique.

 

elephants-2.JPG

 

La lumière à Amboseli est assez unique et rend bien en photo. Ici un groupe de zèbres en train de déguster l'hebe grasse des plaines. Ce sont des zèbres de Burchell, les plus communs dans la région. Les bébés zèbres naissent après une gestation de 375 jours et arrivent au moment de la saison des pluies (avril-mai) où ils trouveront une abondance d'herbes grasses.

 

zebres-amboseli.JPG

 

Voici maintenant un autre groupe de gazelles mais ici ce sont des gazelles de Thomson que l'on reconnaît à leur bande noire sur les flancs.

 

gazelles-Thomson.JPG

 

Ici c'est une famille de gnous (wildebeest); On voit assez rarement des bébés gnous somme ceux là mais nous sommes dans la période des naissances. Les gnous se regroupent pour mieux se défendrent et partagent leur territoire avec les zèbres avec lesquels ils sont complémentaires. Les gnous migrent en grands troupeaux (avec les zèbres) entre le Masai Mara et le Serengeti ce qui constitue le phénomène de la Grande migration, ce qui est spectaculaire lorsqu'ils traversent la rivière Grumeti.

 

Gnous-amboseli.JPG

 

Le parc est riche en vie sauvage mais surtout offre des points de vue magnifiques sur le Kili, voici une autre vue :

 

vue-Kili-amboseli-copie-1.JPG

 

Les groupes d'éléphants sont très nombreux et se déplacent dans tous les écosystèmes du parc : savane, forêt, marécages ou plaines. Ils engloutissent chaque jour jusqu'à 300 kg de nourriture et boivent de 100 à 220 litres d'eau !

 

elephants-amboseli.JPG

 

 

  Bien sûr, on essaie de fixer des éléphants devant le Kili mais malgré les efforts de notre guide, il faut aussi compter sur la chance...c'est un petit aperçu de ce que l'on a vu.

 

kili-amboseli-3.JPG

 

La journée de safari s'achève dans la zone des marécages où l'on voit des buffles, d'autres éléphants, des waterbucks, oiseaux exotiques etc

 

buffles-dvt-kili.JPG

 

Ici en fin de journée, des buffles qui se régalent au sein des marécages; Notez que l'on voit toute la chaîne montagneuse du Kili avec en second plan, le Mont Mawezi.

 

marecages-amboseli.JPG

 

Nous avons eu la surprise de finir cette journée de safari superbe en haut d'une petite montagne, face au Kilimandjaro pour partager une coupe de champagne avec notre groupe, ce fût un grand moment que personne n'oubliera...

C'était juste parfait !

 

 

Mon récit vous a donné envie de partir pour un safari à Amboseli au Kenya ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 15:20

Bienvenue à Choba Bay Villa, une belle maison les pieds dans l'eau sur la côte swahillie...

Nous arrivons à l'aéroport de Tanga après seulement une heure de vol depuis Arusha dans un petit avion. L'aéroport est minuscule, juste un petit bâtiment avec un hall d'arrivée. La chaleur est accablante dès notre sortie de l'avion, le soleil est éclatant ce qui nous donne la pêche ! Nous voilà arrivés sur la côte swahili à quelques encablures de Zanzibar et au sud de Mombasa au Kenya. Quel plaisir de débarquer là en plein hiver !

 

Nickson, notre charmant contact dans la région, nous attend et nous accueille chaleureusement. Nous décidons de faire un tour par Tanga pour faire quelques courses au marché avant de rejoindre la région de Pangani.

 

 

villa-face.JPG

 

Après quelques achats de légumes, mangues et fruits de la passion, nous prenons la route qui se transforme rapidement en piste en direction de Pangani, situé à 45 kilomètres environ. C'est incroyable comme sensation de se trouver dans une région aussi vierge de tourisme intensif alors que l'on est en bord de mer. C'est un peu comme si on plongeait dans le passé et on imagine alors comment pouvait être la côte Kenyanne il y a quarante ans ou même l'île de Zanzibar avant ce raz de marée touristique et la construction de centaines d'hôtels...

 

Nickson nous explique que cette belle région a été épargnée durant des années car tous les visiteurs qui faisaient un safari en Tanzanie se rendaient systématiquement à Zanzibar pour terminer avec un séjour balnéaire; Ce qui fait que toute cette côte est restée vierge et peu fréquentée jusqu'ici. Mais devant la saturation de l'île à certaines époques, on voit maintenant ici se développer de nombreux projets comme de nouveaux hôtels.

On traverse des villages de pêcheurs puis on longe des champs de sisal avec le bleu de l'Océan en toile de fond. Au détour d'un virage, on s'arrête prendre en photo de beaux spécimens de baobabs.

 

 

route-rouge.JPG

 

Sur la piste aux couleurs ocre, on croise beaucoup de bicyclettes chariant de gros fagots, du makuti ou du fourrage. Bien sûr,  on voit aussi quelques Dala-Dala (minibus de ligne régulière) qui font la liaison plusieurs fois par jour ou bien des bus colorés qui passent en laissant un panache de poussière, pressés de rejoindre Pangani.

 

Bref, on arrive en vue de notre maison louée par l'intermédaire de Nickson grâce à des amis vivant à Arusha. Un panneau indique l'école de Choba pour les enfants de primaire, nous tournons donc sur la gauche sur un chemin bordé de hauts palmiers. A environ 1 km, nous arrivons enfin !

 

Ouahh, l'endroit est absolument splendide : un jardin tropical de plusieurs hectares ondulant vers l'Océan...et personne à proximité. Nickson nous fait la visite de la maison plutôt imposante : trois belles chambres spacieuses avec salles de bains dont l'une, très grande, à l'étage qui possède 1 grand lit et deux petits lits et donne sur un très grand balcon. Depuis les lits on a la vue sur la mer...Wouahh !

 

Elles sont toutes aussi belles et on a du mal à choisir mais bon on s'installe, très contents. La maison est idéale pour 6  mais elle peut accueillir jusqu'à 10 personnes au maximum mais on peut la louer à partir de 2 ou 3 personnes car elle est assez grande pour avoir son intimité même en ne louant qu'une chambre ou deux. Nickson nous dit qu'il loue aussi en formule demi-pension pour les voyageurs qui ne veulent pas s'occuper de leurs courses, de faire la popotte etc.

 

Comme il fait chaud, on décide d'aller se baigner. Tous aux maillots de bains ! La plage est à nos pieds, juste quelques mètres et nous arrivons sur la petite plage. Nous avons de la chance car la marée est juste bonne pour se baigner. L'eau est très chaude (environ 28°) donc on n'hésite pas une minute...

 

Choba-Bay-beach2.JPG

 

Pendant que l'on se baigne, on remarque qu'il n'y a personne à perte de vue sur les plages environnantes. On se croit vraiment sur l'île de Robinson Crusoë vu l'ambiance : de la végétation tropicale ourle toute la façade de la plage, vue sur les plamiers et dracenas nombreux, beaucoup de rochers coralliens dont certains forment de petites grottes, et un horizon vierge...au moins on est pas dérangés par les beach boys ici !

 

lounge-chairs-facing-ocean.JPG

 

Retour à la maison à pied, on s'affale sur les transats. Chaque chambre dispose de deux chaises longues face à la mer donc on ne se bouscule pas. De plus, on a aussi deux grands lits d'extérieur sur la terrasse, super confortable pour bouquiner ou se prélasser en regardant les oiseaux qui passent (vu l'abondance des arbres, on observe plein d'oiseaux différents durant notre séjour).

 

panora.JPG

 

Selon les jours, l'accès à la plage n'est pas évident car si la marée est très haute avec des vagues, on  du mal à se baigner; Il faut bien faire attention aux marées et bouger ailleurs selon celles-ci et attendre que la marée soit bonne;

 

De toute façon, nous avions prévu des excursions durant le séjour dont celle sur l'île de Maziwe qui est devenu un parc national depuis quelques années.Départ le matin de Choba Bay villa jusqu'à Pangani (situé à 4km) et bateau jusqu'à l'îlot corallien aux reflets turquoises. On parcourt les coraux avec nos masques, les poissons multicolores sont magnifiques. L'eau est chaude donc on peut rester assez longtemps (mais attention aux coups de soleil, prévoir comme nous, un tee-shirt pour la baignade). L'excursion côute 45 usd/personne incluant l'entrée dans le parc marin, on y reste une bonne partie de la journée avec un pique-nique, c'est super.C'est un sanctuaire pour les tortues mais on a pas eu la chance d'en croiser sous l'eau.

 

Au retour, arrêt dans la ville coloniale de Pangani dans un petit bar local où l'on descend une bière Tusker bien fraîche, un régal. Retour à la maison pour se reposer un peu et prendre la douche.

 

La nuit tombe vers 18h30, le générateur est mis en route (on ne l'entend pas car il est loin de la maison) et on recharge nos batteries. On passe à table vers 19h30, après avoir réchauffé notre repas :  Anita nous a préparé du poisson au lait de coco avec du riz et petits légumes, c'est fameux. La brise se lève dans la soirée, c'est super agréable car il fait vraiment chaud. On se prélasse un peu dans nos lits d'extérieur puis fatigués, on va se coucher de bonne heure;

 

sunset-choba.JPG

 

En Afrique, on vit au rythme de la nature. Danielle nous appelle pour la rejoindre à l'étage; Elle est installée dans son transat sur le balcon et on est tous soufflé par le Ciel étoilé et la voie lactée qui semble toute proche! Quelle vue extraordinnaire depuis là haut...on voit même une étoile filante.

 

table vue bateau

 

Réveil le matin vers 7h30 ; On prépare le petit-déjeuner et on s'installe devant la mer. On voit souvent passer des bateaux à voile le matin. Aujourd'hui, nous partons de l'autre côté de la rivière passer la journée à Ushongo, très longue belle plage de sable où l'on peut se baigner facilement.Petit repas sympa chez drifter's, sieste sous les palmiers puis retour à notre maison en traversant le ferry local qui permet de traverser la rivière; Nickson nous explique que ce traversier sera remplacé dans les prochaines années par un pont puisqu'une grande route est en projet pour relier Mombasa à Dar es salaam. On se demande les dégâts que feront ces changements sur ce petit coin tranquille...

 

Retour à la maison, nous avons la chance d'avoir la chambre avec salle de bains extérieure ! La douche est dehors avec vue sur l'Océan mais bien cachée par un épais mur en pierre de corail. Très sympa.

 

shower outside

Voici notre chambre ouverte sur l'Océan, et plusieurs grandes ouvertures sur le jardin tropical et les nombreux cocotiers...c'est très relaxant. La nuit on entend le cri des bush babies et beaucoup d'oiseaux bizarres au réveil.

 

bedroom 2

 

 

Cette maison est toute nouvelle et encore méconnue mais aura un grand succès vu l'environnement exceptionnel de l'endroit et le calme incroyable du coin. Je vous recommande donc l'adresse si vous voulez passer quelques jours face à la mer dans un endroit calme et non hyper touristique. Les villageois de la région sont accueillants et très gentils.

 

Un bon tuyau : si vous êtes plusieurs, vous pouvez venir en 4x4 depuis Arusha après votre safari passer 3 à 4 nuits ici avant de partir en bateau vers Zanzibar ; Votre transfert à Zanzibar peut s'organiser pour quelques dollars et vous pourrez reprendre votre vol international depuis l'île aux épices.

 

Vous pouvez aussi arriver directement depuis l'aéroport de Mombasa au Kenya situé à seulement 3h30 de route et le transfert est organisé ou vous pouvez prendre des bus de ligne confortables qui relient Mombasa ou Ukunda à Tanga tous les jours. Enfin, si vous êtes à Dar es Salam, une très bonne route vous conduira dans la région de Pangani en 4 à 5 h via Bagamoyo ou par Muheza.

 

Vous pouvez opter pour un séjour seul avec location "self contained" et vous vous débrouillez pour vos repas ou bien prendre un hébergement en demi-pension. La maison est louée avec du personnel qui s'occupe de l'entretien : une femme de ménage qui fait vos lits tous les jours, un gardien de nuit pour veiller sur votre tranquilité, un homme à tout faire pour réparer ou dépanner en cas de problème, un jardinier pour entretenir ce grand espace tropical et bien sûr Nickson qui sera à votre écoute pour vous organiser un séjour actif dans la région avec plein d'excursions. 

Il peut même vous emmener au Parc National de Saadani voir les éléphants et girafes dans la journée ! ...

 

Bonnes vacances à Choba Bay.

 

Vous voulez louer cette maison face à l'Océan Indien sur la côte tanzanienne ?

Renseignements et contacts : chobabay@yahoo.com

ou moses.tanzania@yahoo.com

 

 

 

 

 

 

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 14:45

Le royaume des éléphants est à Amboseli !

Aujourd'hui, 19 février, nous partons le matin à 8h30 pour le parc Amboseli situé au sud du Kenya. Quel bonheur d'être au mois de février et d'avoir une telle chaleur, un grand soleil...les froideurs européennes me semblent déjà loin.

 

La nuit a été excellente à l'hôtel Ole Sereni, un beau 4* récent, situé en dehors de la ville et adjacent au parc national de Nairobi; Surprise pour mes compagnons de route (qui sont arrivés la nuit dernière) en se réveillant le matin, ils ouvrent leurs rideaux pour découvir la savane !  Un groupe de zèbres broutent en face de leur chambre. Tout le monde est de bonne humeur au petit-déjeuner et a hâte de commencer ce safari au kenya.

 

Nous sommes chanceux car circuler à Nairobi est normalement un véritable enfer avec des bouchons perpétuels mais nous avions choisi cet hôtel, même un peu plus cher pour pouvoir partir directement vers le Sud et éviter toute la ville. De plus deuxième avantage, il est assez proche de l'aéroport ce qui a fait un court transfert à l'arrivée.

 

Je grimpe dans notre minibus aux côtés d'Albert, jeune guide très enthousiaste. Il se présente et  nous explique que nous avons 250 km à parcourir au sein du pays Kanga. Le parc Amboseli, qui signifie "la poussière blanche" en langue masai est célèbre pour la vue qu'il offre sur le Kilimandjaro, pourtant situé lui sur les terres tanzaniennes. Ce petit parc accueille la plus grande quantité d'éléphants du pays; Comme son voisin, le parc Tsavo, le parc Amboseli est riche de gros troupeaux de pachydermes, certains avec des défenses impressionnantes; Des recherches sont faites depuis plusieurs années sur cette population d'éléphants.

 

Le projet de recherche Elephant Trust est la plus longue étude au monde d'éléphants sauvages. Des scientifiques travaillent à comprendre les vies de 1500 éléphants résidant dans ce parc nourri par les eaux du Kilimandjaro et à leur assurer un avenir. Cynthia Moss, 75 ans, travaille depuis 1973 sur la population d'éléphants du Kenya. Comme tous les chercheurs sur le terrain, c'est une passionnée qui aura passé plus de trente ans en compagnie des éléphants.

 

Les kilomètres défilent vite au fur et à mesure que nous descendons vers le sud; La route nationale a été refaite et on peut rouler confortablement.Les derniers kilomètres se sont sur de la piste mais nous sommes impressionnés par l'agilité de notre chauffeur-guide qui roule à vive allure, montant et descendant des terre pleins, prenant des raccourcis sur le bas côtés, le tout dans une abondance de poussière qui marque l'arrière de notre véhicule comme un panache blanc !

 

  piste pour amboseli

 

Nous arrivons dans la matinée au sein du parc, arrêt à Meshanani Gate. De nombreux Masais accourent vers nous et nous proposent des bracelet de perles, colliers, scuptures de bois pendant que nos guides vont s'occuper des entrées.

 

entrée parc Amboseli

 

Nous pénétrons dans le parc qui n'est pas très grand, 390 km2 mais très intéresant avec plusieurs écosystèmes dont de grands marécages, la vue sur le Kili qui est splendide à cette saison, et la faune sauvage en abondance...

 

Les premières observations sont pour un énorme éléphant aux défenses très longues.Très impressionnant !

 

the big elephant

 

Nous résidons durant nos deux nuits à Amboseli à Ol Tukai, un magnifique lodge de bonne réputation, en plein coeur du parc et qui offre de belles vues sur le Kili. Ouahh, c'est une très bonne adresse ! On arrive pour le déjeuner et l'installation. Il s'agit d'un déjeuner buffet très bien fourni et varié avec de la nourriture internationale. On peut s'installer où l'on souhaite, sur des tables extérieures pour profiter de la chaleur et de l'ambiance avec de nombreux oiseaux exotiques qui nous entourent.

 

Un petit tour dans nos chambres pour se rafraîchir et nous voilà d'attaque pour repartir en safari l'après-midi. Albert nous attend et nous grimpons dans notre minibus. Petit tour dans le parc où nous croisons babouins, phacochères, antilopes etc mais le clou du spectacle était pour la fin de journée. Un gigantesque groupe d'éléphants fourmé par plusieurs familles et même des bébés nous fait face.

 

Gros troupeau elephants

Ils se mettent en route un peu après notre arrivée et traversent la piste juste devant nous pour rejoindre les montagnes où ils passent la nuit.

troupe-elephants-marche.JPG

 

 

herd-elephants.JPG

 

voici un des petits bien encadré par les parents...

 

baby elephant

 

Nous avons passé au moins trente minutes à regarder le défilé permanent de tous ces éléphants, un vrai bonheur !

 

Ensuite,il était temps de rentrer à notre lodge car on ne doit pas circuler après 18h pour laisser les animaux au calme.

 

Albert notre guide veut nous faire terminer la journée en beauté et il nous emmeène sur un spot où l'on peut faire de belles photos du Kili... Alors voici la mienne ..

 

vue-kili-le-soir.JPG

 

On lui demande de nous trouver un groupe d'éléphants demain qui poseront devant le Kili...

 

Puis c'est la fin de la journée et on assiste au coucher de soleil...

 

Tembo-at-sunset.JPG

 

J'ai même fait un fond d'écran avec cette photo où l'on voit les silhouettes des éléphants au coucher de soleil... en grand format, c'est très beau.

 

fond-ecran-tembo.JPG

 

La soirée s'est bien passée à Ol Tukai, grand buffet le soir avec beaucoup de choix. Le personnel est très compétent et serviable. Les chambres très agréables. Demain rendez-vous à 8h00 avec nos guides pour un second jour à Amboseli. Tout le monde est bien enthousiaste !

 

Mon récit vous a donné envie de partir pour un safari à Amboseli au Kenya ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (Multichoice safaris Lts.réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:41

 

J'ai lu un jour dans les forums de voyageurs que certains doutaient que l'on puisse observer des lions dans les arbres. Le parc Manyara fait un peu sa renommée sur ses "lions dans les arbres" mais il semble que peu de personnes ont pu les observer. De là à douter de l'existence de ces gros chats perchés dans les arbres, il ne faut pas exagérer...

 

Lionne dans arbre 2006

 

J'ai eu la chance de voir à plusieurs reprises des lions sur les arbres mais c'était toujours dans le Serengeti. Je me souviens notamment de deux belles lionnes qui ont posé devant nous, se levant tout à tour ou se couchant, la queue pendante sur de grosses branches.

 

Lionnes arbres

 

Mais je ne m'attendais pas à voir le spectacle extraordinnaire dont nous avons été récemment les témoins très privilégiés (nous étions le seul véhicule sur place durant plus de 30 minutes !). Une famille entière de lions, petits et grands, grimpant les uns après les autres sur un bel acacia : soit neuf lions perchés dans cet arbre ! NEUF LIONS !!

 

  arbre-a-lions.JPG

 

C'était vraiment unique et magnifique.

 

3-lions-brother-tree.JPG

 

 

Les petits, sur les branches les plus basses alors que les vétérans ont grimpé dans les hauteurs pour être tranquilles et avoir un point de vue panoramique sans doute.

 

5-lions-in-tree.JPG

 

Le plus drôle fut lorsque les petits ont voulu redescendre, glissant ça et là, gémissant, tombant tout en se rattrapant avec leurs puissantes griffes, tout un spectacle !

 

lion-escalade.JPG

 

Les plus vieux, plus aguerris ont tranquilement sauté avec élégance de leur branche et sont partis, nonchalants, de leur démarche royale.

 

C'est ça la magie d'un safari, on ne sait jamais ce que l'on va rencontrer sur les pistes et quelquefois, c'est un beau cadeau pour les photographes amateurs ou professionels. D'ailleurs, dans la panique de tout photographer et filmer, j'en ai laissé mes lunettes sur place en les oubliant sur le toit du 4x4. Certains m'ont assuré avoir vu le lendemain un lion à lunettes...

 

Alors ça n'existe pas les lions dans les arbres ?

 

Mon récit vous a donné envie de partir pour un safari en Tanzanie ?

 

Tant mieux, j'en suis ravie ! Consulter ma rubrique " Suivez le guide" sur le côté droit, afin de trouver les contacts utiles (guide privé indépendant ou réceptif local compétent) pour organiser votre safari !


Contactez-moi directement pour toute question : safari.liza@yahoo.fr, je ferais de mon mieux pour vous aider.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : en safari avec Liza
  • en safari avec Liza
  • : Liza parcourt régulièrement le monde et nous fait part de ses coups de coeur, notamment en Afrique de l'Est ! Partez en safari avec Liza !
  • Contact

Partez en safari avec Liza !

Jambo ! (bonjour)

"En safari avec Liza" est consacré aux safaris en Afrique !

J'ai eu l'idée de ce blog lors d'un de mes nombreux voyages en Tanzanie que je parcours depuis 2003 ; Comme j 'ai la chance de visiter régulièrement cette partie du monde, découvrant de nombreux endroits admirables, j'ai pensé partager un peu de cette expérience avec vous.

 

Liza-en-safari.JPG
Ici, vous trouverez mes mes coups de coeur,  des portraits, des coups de gueule, des rencontres, des conseils de voyages, des informations sur l'Afrique de l'Est, des visites commentées de lodges et camps, quelques textes, photos et vidéos (à venir) consacrés aux safaris.

En shahilli, la langue locale, safari signifie voyage ...et Karibu signifie : Bienvenue !

 

Bonne lecture ! Liza



 

Recherche

Guide de safari indépendant

Vous êtes un groupes d'amis, une famille qui aime voyager ensemble pour se créer des souvenirs inoubliables ? Vous recherchez une formule de safaris pas chère mais tout en ne sacrifiant pas à la qualité ?


Alors je vous conseille Moses, guide de safari avec plus de 25 ans d'expérience.

 

Moses vous conduira sur les pistes de Tanzanie tout en vous faisant vivre de grandes émotions ! Safaris dans les parcs du Nord : Manyara, Ngorongoro, Serengeti, Tarangire, parc national d'Arusha, de Mkomazi mais aussi découvertes hors des sentiers battus, rencontres avec les populations, randonnée de une demi-journée à plusieurs jours. Il organise pour vous le camping avec tout le matériel nécessaire, vous n'avez qu'à prendre vos sacs de couchage !

 

Contactez Moses : moses.tanzania@yahoo.com

recommandé par de nombreux voyageurs.


Réceptif 100% Tanzanie

Multichoice safaris Ltd. est basé à Arusha en Tanzanie depuis 1990. Petite structure dirigée par Hillary Mwanga, cette compagnie est une référence en matière de tourisme équitable. C'est la première compagnie à introduire sur le marché français des marches et rencontres avec les populations locales. Son point fort : une grande écoute et la qualité du service.

Ses guides de safari, très expérimentés et bons conducteurs font référence. Je le recommande donc chaudement.

Pour tout safari en lodges ou camps de toile luxe :

contact@multichoice-safaris.com

Villa à louer face Océan Indien

Après un safari ou pour un séjour balnéaire sur l'Océan Indien, la Villa Choba Bay vous accueille dans un cadre tropical magnifique sur un terrain de 2 hectares...face à l'Océan Indien. Petite plage privée, super relaxant. Découvrez la région de Pangani encore vierge du tourisme de masse et appréciez comment était Zanzibar il y a 40 ans !

Location en self-contained ou bien hébergement en demi-pension.

Contacts : chobabay@yahoo.com

Website : www.chobabay.com

Mine d'infos sur les animaux

Pour avoir des descriptions détaillées et photographies d'un grand nombres d'animaux de Tanzanie, superbe site internet, très complet d'un amoureux de l'Afrique.

http://www.safari-tanzanie.com/gallery/gallery.html

Stop à la copie d'articles !

Je soutiens le Mouvement des Voyageurs Blogueurs Pas Donateurs !

A ce titre, je refuse le pillage de mes articles.

Quelques sites qui ne vivent que du travail des autres, en prenant des articles qui ne leur coûte pas un sou au lieu de payer des pigistes pour du contenu. J'espère que nous serons nombreux à refuser ces pratiques.
  • http://www.paperblog.fr/voyages > agregateur très controversé.
  • http://www.globonautes.com > appartient à Go Voyages.
  • http://www.voyagemotion.com > appartient à Monagence.com.
  • http://www.monvoyageur.com > racheté par Prisma Presse.
  • http://www.trivago.com > société allemande.
Si je trouve mes textes sur ces sites, je demanderais donc des droits d'auteur.