Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 18:10

Vol SN Brussels  453 : surprise à l’arrivée !

Je prends le vol pour Nairobi le 19 juin depuis Bruxelles. Debout à 4h de Toulouse et départ à l’aéroport à 4h30, c’est un peu dur …surtout avec tout le stress de préparation des valises, je me suis couchée à 1h00…

A l’aéroport de Toulouse, l’hôtesse de sol SN Brussels doit être débutante : elle a la classe d’une vendeuse de patates sur le marché et je me demande comment et quand le service des compagnies aériennes a tellement chuté. Bref, elle me balance mon billet à l’autre bout du comptoir et j’attrape ma carte d’embarquement avant qu'elle ne tombe.

Dans l’avion chez SN Brussels, il y a deux « classes » : les B flex et les B economy. La majorité est dans la seconde catégorie bien entendu et j’en fais partie. Bien qu’il soit 7h du matin et tout le monde ici s’est levé à l’aube, nous n’avons droit à aucun petit-déjeuner mais à une carte avec des prix comme sur une compagnie low-coast.

J’acquitte donc 2 euros pour boire un « Lipton tea » accompagné de madeleines que j’avais avec moi. Je trouve ça assez minable pour une compagnie régulière de proposer un service low costlorsqu'on part en voyage international !

Nous décollons enfin de Bruxelles à destination de Nairobi avec un peu de retard. Deux heures après, on nous sert l’apéro ce que tout le monde attendait avec impatience (enfin moi en tous cas) : une petite vodka orange et un sachet de crackers. Lorsque j’en redemande une autre, partie sur ma lancée, le stewart me répond que c’est impossible, on ne sert qu’une boisson alcoolisée par personne à l’apéro !! c’est la crise en effet sur SN Brussels ! Je dois souligner que sur Kenya airways, le service est aimable et généreux et qu'on peut être resservi autant de fois que souhaité...

Bref, le repas est constitué d’une entrée salades de pates aux herbes (pas mauvaise), d’un poulet dans une petite barquette (elles rétrécissent ces barquettes de plus en plus) avec une purée de brocolis (je dois dire que c’était bon), un morceau de camembert président, un morceau de beurre et un gâteau sous vide peu appétissant que je n’ai pas touché.

Ensuite c’était la siesta pour beaucoup de passagers, film débile sur un chien Stanley et sa famille puis glace vanille-chocolat l’après-midi. J’ai dormi un peu ; l’avion n’étant pas plein, je bénéficie des deux sièges pour moi ce qui est agréable.

Vers 18h, on nous sert une boisson et un sandwich (pas bon du tout) et c’est ensuite que tout a pris une tournure à laquelle nous n’étions pas préparé ! En, effet, notre vol doit se poser à Bujumbura à Burundi pour débarquer des passagers et en prendre de nouveaux qui se rendent comme nous à Nairobi ;

Nous atterrissons donc mais l’avion ne se pose pas vraiment en douceur. Par le hublot, j’aperçois de nombreuses personnes en attente sur le tarmac, harnachés de gilets fluo jaunes.

Toute une équipe s’active vers le train d’atterrissage sur le côté gauche de l’avion. En fait, j’apprends que nous avons heurté de plein fouet un bongo, une grosse antilope qui se trouvait sur le tarmac !! Nous devons attendre que les techniciens essaient de réparer le système de freinage qui a été gravement endommagé.

Pierre est le responsable de SB Brussels à Bujumbura, un homme vraiment charmant. Il explique que l’aéroport est dépourvu de grillage de protection aussi les animaux peuvent se trouver sur le chemin d’un avion, ce qui est particulièrement dangereux, surtout au décollage ! Ils ont prévu de clôturer prochainement et ont déjà terminé l’appel d’offres pour ce travail.


En attendant, nous avons passé quelques heures dans l’attente de repartir (sans boire ni manger, je pense que c’est un oubli ou ils n’ont pas le droit de nous donner quelque chose au sol ?) puis on comprend que l’arrivée à Nairobi ce soir est compromise !

Escale à Bujumbura !


Vers 22h30, le personnel annonce que nous allons devoir dormir à Bujumbura ! l’avion n’est pas réparable et nous apprenons que l’escale va être longue ! Nous sommes censés repartir le lendemain soir à 18H, soit 24 h de délai… je suis assommée par la nouvelle car je vois que rejoindre Nairobi n’est pas gagné mais ensuite il faut que je puisse prendre un vol pour Kilimandjaro, ce qui n’est pas du tout évident.

Nous débarquons alors dans la nuit à Bujumbura, on récupère nos valises, passage immigration et ensuite longue attente dans le hall désertique pour être acheminés à l’hôtel. Je parlemente longtemps avec Pierre qui fait son possible. Je fais des pieds et des mains pour prendre le vol de Kenya-airways qui part dans la nuit à 3h35 mais il est en sur-booking de 15 places, c’est donc impossible.


Résignée je pars à l’hôtel du Lac en minibus avec mes compagnons d’infortune. Je sympathise avec Mat, un jeune américain qui rejoint ses parents à Nairobi pour un safari et une jeune femme qui n’a que 5 jours de vacances dans sa famille et vient d’en gacher déjà 2 dans le trajet.

Le hall d’entrée de l’hôtel est jonché de bagages et les passagers attendent sur les fauteuils ; Il y a une grande agitation à la réception mais comme ils parlent français, je me faufile et demande une clé. Ouf, il est minuit et je m’installe dans cette chambre de l’hôtel du lac mais je vois des moustiques partout et pas de moustiquaire ! je mets la clim à fond car ça calme les moustiques et téléphone pour que l’on vienne passer du spray. J’envoie quelques SMS aux personnes concernées par ma situation et j’essaie de dormir.


Le lendemain, j’appelle Pierre à l’aéroport et lui reconfirme que je dois partir le plus vite possible. Il envoie une voiture nous chercher et m’indique qu’il n’y a que 10 places sur le vol de 13h de Kenya-airways pour les rescapés. J’embarque rapidement Mat et ma nouvelle copine américaine, une famille de 4 personnes et un couple et nous avons la chance de partir enfin pour Nairobi !

Mon agence a fait le nécessaire pour modifier mon tronçon Nairobi-Kilimandjaro ce qui fait que j’ai tout juste le temps de prendre le second vol en priant que plus rien ne vienne contrarier mon arrivée à bon port !


J’ai perdu une journée entière à destination mais bon, personne n’a perdu la vie et dans cette période mouvemente de crash aérien, il ne faut pas se plaindre !

Pour la petite histoire, je suis retombée sur une partie de cet équipage sur mon vol de retour et j’ai reçu un bon accueil de la chef de cabine qui m’a reconnue. Elle m’a appris que l’avion était toujours cloué au sol et que les autres esacpés de Bujumbura étaient finalement repartis à 3h du matin au lieu de 18h dans la nuit du samedi au dimanche. Je me suis alors secretement réjouie d’avoir pu m’échapper ce jour là et pu rejoindre ma destination et j’ai eu le plaisir de déguster une petite coupe de champagne bien frais de retour sur Brussels…

Partager cet article

Repost 0
Published by Liza
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : En safari avec Liza
  • En safari avec Liza
  • : Liza parcourt régulièrement le monde et nous fait part de ses coups de coeur, notamment en Afrique de l'Est ! Partez en safari avec Liza !
  • Contact

Partez en safari avec Liza !

Jambo ! (bonjour)

"En safari avec Liza" est consacré aux safaris en Afrique !

J'ai eu l'idée de ce blog lors d'un de mes nombreux voyages en Tanzanie que je parcours depuis 2003 ; Comme j 'ai la chance de visiter régulièrement cette partie du monde, découvrant de nombreux endroits admirables, j'ai pensé partager un peu de cette expérience avec vous.

 

Liza-en-safari.JPG
Ici, vous trouverez mes mes coups de coeur,  des portraits, des coups de gueule, des rencontres, des conseils de voyages, des informations sur l'Afrique de l'Est, des visites commentées de lodges et camps, quelques textes, photos et vidéos (à venir) consacrés aux safaris.

En shahilli, la langue locale, safari signifie voyage ...et Karibu signifie : Bienvenue !

 

Bonne lecture ! Liza



 

Recherche

Guide de safari indépendant

Vous êtes un groupes d'amis, une famille qui aime voyager ensemble pour se créer des souvenirs inoubliables ? Vous recherchez une formule de safaris pas chère mais tout en ne sacrifiant pas à la qualité ?


Alors je vous conseille Moses, guide de safari avec plus de 25 ans d'expérience.

 

Moses vous conduira sur les pistes de Tanzanie tout en vous faisant vivre de grandes émotions ! Safaris dans les parcs du Nord : Manyara, Ngorongoro, Serengeti, Tarangire, parc national d'Arusha, de Mkomazi mais aussi découvertes hors des sentiers battus, rencontres avec les populations, randonnée de une demi-journée à plusieurs jours. Il organise pour vous le camping avec tout le matériel nécessaire, vous n'avez qu'à prendre vos sacs de couchage !

 

Contactez Moses : moses.tanzania@yahoo.com

recommandé par de nombreux voyageurs.


Réceptif 100% Tanzanie

Multichoice safaris Ltd. est basé à Arusha en Tanzanie depuis 1990. Petite structure dirigée par Hillary Mwanga, cette compagnie est une référence en matière de tourisme équitable. C'est la première compagnie à introduire sur le marché français des marches et rencontres avec les populations locales. Son point fort : une grande écoute et la qualité du service.

Ses guides de safari, très expérimentés et bons conducteurs font référence. Je le recommande donc chaudement.

Pour tout safari en lodges ou camps de toile luxe :

contact@multichoice-safaris.com

Villa à louer face Océan Indien

Après un safari ou pour un séjour balnéaire sur l'Océan Indien, la Villa Choba Bay vous accueille dans un cadre tropical magnifique sur un terrain de 2 hectares...face à l'Océan Indien. Petite plage privée, super relaxant. Découvrez la région de Pangani encore vierge du tourisme de masse et appréciez comment était Zanzibar il y a 40 ans !

Location en self-contained ou bien hébergement en demi-pension.

Contacts : chobabay@yahoo.com

Website : www.chobabay.com

Mine d'infos sur les animaux

Pour avoir des descriptions détaillées et photographies d'un grand nombres d'animaux de Tanzanie, superbe site internet, très complet d'un amoureux de l'Afrique.

http://www.safari-tanzanie.com/gallery/gallery.html

Stop à la copie d'articles !

Je soutiens le Mouvement des Voyageurs Blogueurs Pas Donateurs !

A ce titre, je refuse le pillage de mes articles.

Quelques sites qui ne vivent que du travail des autres, en prenant des articles qui ne leur coûte pas un sou au lieu de payer des pigistes pour du contenu. J'espère que nous serons nombreux à refuser ces pratiques.
  • http://www.paperblog.fr/voyages > agregateur très controversé.
  • http://www.globonautes.com > appartient à Go Voyages.
  • http://www.voyagemotion.com > appartient à Monagence.com.
  • http://www.monvoyageur.com > racheté par Prisma Presse.
  • http://www.trivago.com > société allemande.
Si je trouve mes textes sur ces sites, je demanderais donc des droits d'auteur.