Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 00:07


Je me suis rendue au Lac Eyasi la première fois en juin 2004. C'était la saison sèche et la piste était pratiquable mais nous faisait avaler de la poussière blanche tout au long du parcours ! J'avais entendu parler de la tribu des Hadzabés, qui vivait sur les rives du lac Eyasi depuis des années. La région est isolée et peu fréquentée. L'environnement y est assez hostile.


On accède au lac par une piste en mauvais état que l'on emprunte au niveau du village bantou de Karatu. Le parcours traverse tout d'abord des champs cultivés où l'on observe une vie rurale importante avant de passer dans des paysages assez "désertiques" (nombreux gros baobabs sur la route).


La végétation aux abords du lac est constituée d'acacias et de petits bosquets. La faune est abondante : flamants roses, pélicans, cigognes, antilopes, hippopotames et petits primates peuplent la région.


LE LAC OUBLIE, DANS LA VALLEE DU RIFT...


Le lac Eyasi est l'un des nombreux lacs de la  vallée du Rift. Il se situe à l'extrême limite sud de l'aire de conservation du Ngorongoro. Ce lac "oublié" appartient à la châine des lacs alcalins de la vallée du Rift et occupe une dépression fréquente dans les zones volcaniques. Le lac est très étendu mais peu profond et parfois, comme c'était le cas en 2004, ses eaux s'évaporent et devient plus salé encore.


Nous ne pouvions pratiquement pas voir le lac tellement le sol blanc craquelé était à perte de vue !





C'était une sécheresse exceptionnelle qui avait frappé tous les lacs de la vallée du Rift en Tanzanie car le lac Manyara lui-même était devenu une petite tâche d'eau !


LE PEUPLE INVISIBLE...


Les Hadzabés sont si discrets qu'ils se fondent dans le bush (savane) et sont très difficile à repérer puisqu'ils se déplacent sans cesse en fonction des périodes de récoltes (graines, fruits, racines)  ou de chasse. Certains les appellent le peuple invisible pour cette raison.


Nous sommes donc partis à la rencontre de cette peuplade légendaire. Nous avons pris à bord de notre 4x4   David Karengi, un guide local vivant au village proche du lac et qui nous a accompagné. David comprend et parle la langue des bushmens ce qui nous sera utile pour communiquer avec eux.




Nous avons roulé, un peu au hasard, espérant croiser un groupe de Hadzabés dans le bush et au bout dune demi heure, nous avons eu la chance en effet d'apercevoir un petit groupe installé à l'ombre des arbres. Ils étaient une douzaine : femmes, enfants et hommes assis sur le sol, vacant à leurs occupations.  Aucune maison ou case, juste quelques branchages pour protéger  les plus petits...


LE PLUS COMPLET DENUEMENT ! ON EST A L'AGE DE PIERRE...


Le dénuement dans lequel ils vivent est tout à fait déconcertant ! Ils sont nomades et se déplacent très régulièrement (plusieurs fois dans la semaine) à la recherche de nourriture. Ce sont des chasseurs-cueilleurs habitués à vivre en petits groupes familiaux. Nous sommes donc allés à pied à leur rencontre et ils se sont montrés accueillants ou indifférents selon les individus.                                                                                                                                                                                                                                                              Ils chassent grâce à leurs arcs et flèches du petit gibier, et se nourrissent aussi de fruits et de racines .Leur vie quotidienne est organisée autour de la chasse de petit gibier. Ils vivent aux abords du rivage mais n'ont aucun habitat construit. Ils fabriquent leur arcs tendus par des tendons de girafe, et enduisent la pointe des flêches avec du poison récolté dans la Nature. 


Après nous avons montré le maniement de leurs arcs, l'un d'entre-eux a souhaité m'initier à l'arc ! Je n'ai pas été à la hauteur de ses espérances puisque je n'ai même pas été capable de bander correctement la flêche pour l'envoyer au loin !











Nous avons donc pu un peu communiquer avec cette famille grâce à David. Leur langage ressemble à la langue à clic des bushmen du Kalahari (Bostwana). Il semble qu'ils aient vécu dans une large partie de l'Afrique sub-saharienne, du sud du Congo à la Tanzanie et de l'Angola à l'Afrique du sud et ceci bien avant les migrations des Bantous. Les bantous ont apporté le fer et des outils pour l'agriculture et peu à peu le nombre des Hadzabés a diminué.




Les Hadzabés sont les arborigènes de la Tanzanie; Avec une population de seulement 300 individus subistant dans la région du lac Eyasi, cette peuplade de nomades est en grand danger. Selement quelques dizaines de groupes continuent à vivre de manière ancestrale car beaucoup d'entre-eux ont été regroupés pour être sédentarisés par le gouvernement tanzanien de Nyerere dans les années 60.


Depuis ces dernières années, un lodge Kisemandgeda a été crée aux abords du lac ce qui entraîne la venue de plus de touristes; Plusieurs petits camps ont vu le jour et d'autres sont en projet.


On ne peut que s'inquiéter sur les conséquences d'un tourisme trop envahissant sur le mode de vie ancestral des hadzabés. Cette micro-société n'est ni soutenue, ni protégée par le gouvernement et pourrait bien disparaître, comme elle vit,  silencieusement...








Partager cet article

Repost 0
Published by Liza - dans Tanzanie
commenter cet article

commentaires

perfecta 12/02/2010 19:43


Tu as du vivre une rencontre fabuleuse...


Présentation

  • : En safari avec Liza
  • En safari avec Liza
  • : Liza parcourt régulièrement le monde et nous fait part de ses coups de coeur, notamment en Afrique de l'Est ! Partez en safari avec Liza !
  • Contact

Partez en safari avec Liza !

Jambo ! (bonjour)

"En safari avec Liza" est consacré aux safaris en Afrique !

J'ai eu l'idée de ce blog lors d'un de mes nombreux voyages en Tanzanie que je parcours depuis 2003 ; Comme j 'ai la chance de visiter régulièrement cette partie du monde, découvrant de nombreux endroits admirables, j'ai pensé partager un peu de cette expérience avec vous.

 

Liza-en-safari.JPG
Ici, vous trouverez mes mes coups de coeur,  des portraits, des coups de gueule, des rencontres, des conseils de voyages, des informations sur l'Afrique de l'Est, des visites commentées de lodges et camps, quelques textes, photos et vidéos (à venir) consacrés aux safaris.

En shahilli, la langue locale, safari signifie voyage ...et Karibu signifie : Bienvenue !

 

Bonne lecture ! Liza



 

Recherche

Guide de safari indépendant

Vous êtes un groupes d'amis, une famille qui aime voyager ensemble pour se créer des souvenirs inoubliables ? Vous recherchez une formule de safaris pas chère mais tout en ne sacrifiant pas à la qualité ?


Alors je vous conseille Moses, guide de safari avec plus de 25 ans d'expérience.

 

Moses vous conduira sur les pistes de Tanzanie tout en vous faisant vivre de grandes émotions ! Safaris dans les parcs du Nord : Manyara, Ngorongoro, Serengeti, Tarangire, parc national d'Arusha, de Mkomazi mais aussi découvertes hors des sentiers battus, rencontres avec les populations, randonnée de une demi-journée à plusieurs jours. Il organise pour vous le camping avec tout le matériel nécessaire, vous n'avez qu'à prendre vos sacs de couchage !

 

Contactez Moses : moses.tanzania@yahoo.com

recommandé par de nombreux voyageurs.


Réceptif 100% Tanzanie

Multichoice safaris Ltd. est basé à Arusha en Tanzanie depuis 1990. Petite structure dirigée par Hillary Mwanga, cette compagnie est une référence en matière de tourisme équitable. C'est la première compagnie à introduire sur le marché français des marches et rencontres avec les populations locales. Son point fort : une grande écoute et la qualité du service.

Ses guides de safari, très expérimentés et bons conducteurs font référence. Je le recommande donc chaudement.

Pour tout safari en lodges ou camps de toile luxe :

contact@multichoice-safaris.com

Villa à louer face Océan Indien

Après un safari ou pour un séjour balnéaire sur l'Océan Indien, la Villa Choba Bay vous accueille dans un cadre tropical magnifique sur un terrain de 2 hectares...face à l'Océan Indien. Petite plage privée, super relaxant. Découvrez la région de Pangani encore vierge du tourisme de masse et appréciez comment était Zanzibar il y a 40 ans !

Location en self-contained ou bien hébergement en demi-pension.

Contacts : chobabay@yahoo.com

Website : www.chobabay.com

Mine d'infos sur les animaux

Pour avoir des descriptions détaillées et photographies d'un grand nombres d'animaux de Tanzanie, superbe site internet, très complet d'un amoureux de l'Afrique.

http://www.safari-tanzanie.com/gallery/gallery.html

Stop à la copie d'articles !

Je soutiens le Mouvement des Voyageurs Blogueurs Pas Donateurs !

A ce titre, je refuse le pillage de mes articles.

Quelques sites qui ne vivent que du travail des autres, en prenant des articles qui ne leur coûte pas un sou au lieu de payer des pigistes pour du contenu. J'espère que nous serons nombreux à refuser ces pratiques.
  • http://www.paperblog.fr/voyages > agregateur très controversé.
  • http://www.globonautes.com > appartient à Go Voyages.
  • http://www.voyagemotion.com > appartient à Monagence.com.
  • http://www.monvoyageur.com > racheté par Prisma Presse.
  • http://www.trivago.com > société allemande.
Si je trouve mes textes sur ces sites, je demanderais donc des droits d'auteur.